zaragoza_article_blogtrip_renfe-sncf

« J’ai Saragosse dans l’âme… »

Me voici de retour d’un fameux blog trip organisé par la RenfeScnf, Tryptic communicacio et Turisme Zaragoza pour mettre en lumière la jolie capitale de l’Aragon, Saragosse. Et quelle découverte ! J’ai eu un vrai coup de foudre pour cette ville incroyablement attachante. Ses ruelles animées, sa basilique bluffante, son histoire et ses originalités, tous ses atouts imparables ont fait chaviré mon kiki cœur. C’est donc avec plaisir aujourd’hui, que je vous amène visiter Saragosse à travers tous ces lieux qui ont fait vibrer mon âme de baroudeuse.

Ce qu’il faut savoir sur Saragosse

  • Saragosse est la capitale de l’Aragon. En castillan et en aragonais, on dit Zaragoza !
  • C’est la cinquième plus grande ville d’Espagne par sa population.
  • Saragosse est située sur les bords de l’Èbre, un des fleuves les plus puissants d’Espagne.
  • Cette ville se trouve à mi-chemin entre Madrid et Barcelone. En effet, elle se situe à environ 300 kilomètres de chacune d’elles.
  • Comment s’y rendre ? Saragosse possède un aéroport, mais c’est une ville très bien desservie en train depuis Barcelone, Paris, Marseille, Perpignan et bien d’autres. Depuis Perpignan, il faut compter environ 3 heures de trajet pour les trains directs. C’est même moins loin que Paris ! Pour connaître tous les tarifs et les itinéraires, rendez-vous sur le site Renfe Sncf.
  • Quelle saison choisir pour visiter Saragosse ? Pour ma part, l’Espagne, en règle générale, se visite toute l’année. Le soleil, les tapas et la bonne ambiance, c’est sans modération !
  • Comment rejoindre le centre-ville depuis l’aéroport ou la gare ? Des bus effectuent les trajets toute la journée. Un aller-simple coûte environ 1,85€ et s’achète auprès du chauffeur. Ce n’est pas une ville où vous allez vous ruiner.
  • Saragosse est la ville où Goya (l’un des peintres espagnols les plus connus) a passé son enfance et obtenu sa formation. De nombreux musées et édifices renferment ses œuvres. Pour ceux qui apprécient l’art, vous pouvez récupérer à l’office de tourisme un dépliant qui vous permettra de suivre ses traces et mieux connaître son histoire.

Où se loger à Saragosse ?

Nous avons dormi à l’hôtel Vincci, situé en plein centre-ville. C’est une chaîne d’hôtels assez connue qu’on peut également retrouver dans plusieurs villes espagnoles et pays comme le Portugal ou la Tunisie. Une situation géographique parfaite, un décor très photogénique, une chambre ultra agréable… Tout était parfait ! Mais pour être complètement transparente, il n’est pas pour tous les budgets. En tant normal, je ne l’aurais pas choisi, car je voyage plutôt en Airbnb. Il faut compter environ 200€ pour une chambre double avec petit déjeuner. Mais, on ne va pas se mentir, ce lieu était superbe et le petit-déjeuner, à la hauteur de nos espérances !

Saragosse et ses lieux incontournables

Avant de commencer la lecture de mes coups de cœur, je dois d’abord vous présenter Zaragoza plus en détail pour vous faciliter la visite. Cette ville originale se divise en 5 quartiers incontournablesLa zone expo et les rives de l’Èbre, El Gancho un des plus anciens quartiers de la ville, El Casco un quartier culturel et historique, la Magdalena le quartier bohème et le Centro, un des quartiers commerciaux multiculturels les plus importants de la capitale. Saragosse se visite principalement à pattes et je déconseille les transports en commun, bien qu’ils restent très pratiques pour les secteurs plus reculés comme la Zone expo.

La basilique notre dame du Pilier

Commençons par la cerise sur le gâteau, la Basilique Nuestra Senora del Pilar. Elle se situe dans le quartier El Casco, un des plus vivants de la ville. Elle est le principal point d’intérêt touristique. Que ce soit à l’intérieur ou à l’extérieur, tous les détails de cette basilique nous laisse pantois. Pour ceux qui ne le savent pas encore, la basilique représenterait presque la taille d’un terrain de football, soit 130 mètres sur 67 mètres. La visite permet d’observer une très jolie vue sur la ville tout en nous faisant aussi découvrir les histoires qui se cachent derrière ce grand monument. En effet, nous apprenons que fût un temps, trois bombes l’auraient attaqué et n’auraient jamais explosées. En guise de preuves, nous pouvons encore observer les deux bombes accrochées au mur et les deux trous par lesquels, elles sont arrivées. J’en ai encore les jambes qui flagellent !

Informations pratiques :
  • L’entrée à la basilique est gratuite.
  • Pour admirer le point de vue sur la ville, le tarif est de 3 euros par personne. On y accède via un ascenseur. Il y a encore quelques marches à gravir pour atteindre le haut de la tour. Mais, le plus beau point de vue reste à la sortie de l’ascenseur.
  • La basilique est ouverte tous les jours de 6h45 à 20h30 en hiver et des 6h45 à 21h30 en été.
  • Si vous souhaitez plus d’informations, n’hésitez pas à consulter le site internet SPain info.
  • N’oubliez pas de repartir avec un bracelet coloré qui se vend à l’entrée de la basilique. Il s’offre aux personnes auxquelles vous tenez le plus, pour les protéger. Il en existe de plusieurs coloris et c’est vraiment une touche d’attention qui marque les esprits. Le bracelet mesure 38 cm et il équivaut à la taille de la vierge du Pilar.
El tubo de Zaragoza, le quartier de tapas

El tubo de Zaragoza kesako ? Et bien, c’est le quartier des tapas en folie ! L’endroit le plus chaleureux de Saragosse. J’ai eu un coup de foudre pour ces ruelles ultra vivantes qui recèlent de gourmandises en tout genre. Les bars accueillants et l’ambiance festive nous transportent dans une Espagne authentique et inoubliable comme j’aime tant.

Les bonnes adresses à El Tubo

Dans ce quartier, il est peu probable de tomber sur de mauvais restaurants comme nous le souligne notre guide Elena, mais je vous partage malgré tout, mes petites adresses préférées…

  • Le Meli Melo pour sa déco instagrammable, ses tapas revisités méga alléchants et son personnel plus qu’adorable.
  • Les meilleures croquettes de toute ma vie à la Taberna Doña Casta.
  • Le petit restaurant Laternasca pour goûter les spécialités aragonaises et des tapas originaux.
  • Le restaurant Casalac où l’on mange un pain perdu façon churros pour le dessert à couper le souffle !
L’âme de l’Èbre

Cette sculpture réalisée par Jaume Plensa, met à l’honneur l’Èbre, le fleuve emblématique d’Aragon qui traverse Saragosse. Il créa cette œuvre magnifique de 11 mètres de haut en 2018 pour l’Exposition internationale de l’eau et du développement durable. Chaque lettre représente les cellules du corps humain composées de plus de 60% d’eau et nous amène à réfléchir sur notre relation avec l’eau et le monde.

  • Cette sculpture se situe dans la Zone Expo devant le palais des Congrès de Saragosse. Nous retrouvons dans ce quartier, de nombreuses architectures modernes et ultra photogéniques. Si vous aimez jouer avec les lignes, vous serez comme un poisson dans l’eau.
  • Jaume Plensa a réalisé d’autres œuvres un peu partout dans le monde, notamment au Canada et dans la ville d’Antibes.
Le Palais Aljaferia

Le Palais de l’Aljaferia est une visite à ne pas manquer, si vous venez à Saragosse pendant un long week-end. Les décors y sont plus que surprenants et nous quittons la ville en un claquement de doigts. À l’intérieur de cet immense édifice, vous découvrirez trois palais. Le palais islamique, le palais chrétien médiéval et celui des rois catholiques. Trois univers différents qui nous projettent dans un joli voyage à travers le temps.

Informations pratiques
  • Le palais est ouvert toute l’année, mais les heures et les jours varient selon les saisons. N’hésitez pas à jeter un coup d’œil à leur site internet Cortes Aragon pour programmer au mieux votre visite.
  • L’entrée coûte 5€ par adulte et elle reste gratuite pour les moins de 12 ans.
  • Tous les dimanches, l’entrée est gratuite pour tous. 

Saragosse, c’est aussi

  • Se balader sur les quais de l’Ebre pour observer des vues magnifiques sur la basilique notre dame du Pilier. On pourrait même rajouter Aladin et Jasmine sur leur tapis volant, ce serait presque normal dans ce décor ahurissant !
  • Visiter la ville à travers les différents marchés, dont le Mercado Central, point de rencontre des locaux. Il allie tradition et authenticité à la perfection.
  • Vivre l’expérience du chocolat en se procurant le « Chocolat pass » à l’office de tourisme. Cette carte coûte 9 euros par personne et vous fera goûter 5 spécialités chocolatières parmi 21 établissements éparpillés dans la ville. Les papilles vont valser et vous allez faire par la même occasion de belles rencontres avec ses passionnés de spécialités sucrées.
  • Une ville qui essaie de mettre en lumière ses quartiers les moins fréquentés grâce au festival art urbain Asalto. Cette année, le festival a fait vibrer le quartier Las Fuentes. Nous y avons alors découvert de jolies œuvres, dont un superbe terrain de basket réalisé par l’artiste Roberto Rivadeneira qui vaut le détour !
  • Déguster d’excellents tapas au restaurant Montal sur l’incontournable Plaza de San Felipe. Une ambiance super conviviale où vous pourrez également retrouver le musée de l’artiste Pablo Gargallo.
  • Un bain de découverte et d’histoire ! On trouve à Saragosse un des plus grands théâtres de l’Hispannie Romaine. Vous pouvez l’observer depuis le Musée du Théâtre de Caesaraugusta qui retrace cette époque assez méconnue de tous.

Les mots de la fin

Saragosse a su me captiver par sa simplicité et ses détails chargés d’émotions. J’ai dansé sur sa peau dorée, grignoté ses spécialités, admiré ses trésors architecturaux et j’ai surtout apprécié ses jolies scènes de vie bourrées de convivialité. Je ne suis pas prête d’oublier cette escapade espagnole où la vie se croque à pleine à dents.

Cet article est le fruit d’une collaboration avec la RenfeSncf, Tryptic Communicacio et Turismo Zaragoza, je reste libre de mes choix éditoriaux. Mention spéciale pour Elena & Victor, nos guides chaleureux, pour nous avoir fait découvrir Zaragoza avec passion. Je tiens aussi à faire un petit clin d’œil à toutes les filles qui ont partagé ce blog trip avec moi, Estelle, Mélanie, Laura, Alice et Nina, merci pour votre joie de vivre communicative.

Share: