Liévin 2020, un séjour qui allie sport et tourisme

« Liévin 2020, vivre un séjour qui sort de l’ordinaire… »

Direction les Hauts de France pour un séjour rythmé de volants et de patrimoine. En effet, c’est aux côtés de la Fédération Française de Badminton que j’ai pris plaisir à découvrir Lens et Liévin, le temps des championnats d’Europe. Je pratique ce sport en club depuis le mois de novembre, mais ce n’est pas la raison numéro 1 qui m’a mené dans ce bassin minier.

Le but de ce séjour, n’est pas de percer dans le monde du badminton, mais plutôt d’allier le sport et le tourisme pour ne faire qu’un. Il est vrai qu’en France, nous sommes légèrement à la traîne. Quand des événements sportifs se présentent dans nos régions, nous ne courrons pas au portillon pour les découvrir. Et bien avec cet article, je vous réconcilie avec ces mauvaises habitudes en vous prouvant qu’il est bon de sortir des sentiers battus.

Liévin 2020 en quelques mots

Liévin 2020, c’était 6 jours de compétition, plus de 450 joueurs au compteur et les 30 meilleures nations européennes. Elles étaient toutes réunies ici, au stade couvert de l’aréna à Liévin, sans oublier les supporter venus nombreux pour les encourager. Un des objectifs majeurs de cet événement était de développer le badminton à grande échelle. En effet, un plan d’animation territorial a été mis en place afin d’offrir la possibilité à tous de participer et de soutenir ces matchs européens. La fédération met un point d’honneur à ce que tout le monde se sente à sa place derrière une raquette. Venez comme vous êtes, c’est le mot d’ordre.

Le Badminton, un sport aux belles valeurs

« Le sport d’équipe est une sensation puissante d’espoir et de solidarité… » Albert Camus

En 1977, le Badminton représentait peu au niveau du sport français. Grâce à la fédération française de Badminton, c’est devenu un sport reconnu où se réunissent de nombreux passionnés, tous portant de belles valeurs comme le partage, le soutien et bien d’autres encore. Il est ouvert à tous, autant aux enfants qu’aux personnes atteinte de handicap. Par exemple, lors de ces championnats d’Europe, des journées inclusives d’initiation ont été créées pour permettre aux personnes en situation de handicap de se réunir dans un cadre ludique et pédagogique. Ces championnats respectent également la charte des 15 engagements éco-responsables des événements sportifs. Ce qui fait du badminton, un sport d’échange et de sensibilisation.

Le badminton, un art à part entière

Bien que je ne sois pas une grande sportive, j’ai apprécié chaque moment de ces championnats. Je peux vous assurer que chaque geste était une oeuvre d’art. Personnellement, mes déplacements sont identiques à un éléphant dévastant un magasin de porcelaine, mais, eux, ils sont légers comme des plumes et s’articulent telles des marionnettes. Pinocchio n’a qu’à bien se tenir, il a de véritables concurrents face à lui. Si vous n’avez jamais assisté à un match de badminton, je vous mets au défi d’essayer de décrocher votre regard, vous verrez, c’est impossible ! Chaque mouvement est fascinant.

À la découverte du bassin minier

Laissons le volant et les raquettes aux championnats de Liévin 2020 et partons explorer le bassin minier. Ce territoire authentique, classé au patrimoine mondial de l’UNESCO, nous raconte plus de trois siècles d’histoires et d’extraction de charbon. Je vous préviens, vos émotions vont être mises à rude épreuve. Au programme, découverte des deux plus hauts terrils d’Europe et de la nécropole nationale Notre-Dame-de-Lorette. Bien évidemment, le bassin minier regorge de 1001 autres trésors que je compte bien venir découvrir un jour.

La nécropole Notre-Dame-de-Lorette

Cette nécropole, inaugurée en 1925, se situe sur la colline notre-dame-de-Lorette et rassemble le plus grand nombre de tombes militaires individuelles en France. Ce lieu, où nos sentiments ne sont pas épargnés, était l’un des principaux champs de bataille de la Première Guerre mondiale du comté d’Artois. Une visite historique déroutante qui ne laissera personne indifférent. Le 11 novembre 2014, un Mémorial International a vu le jour pour rendre hommage à ces 580 000 soldats tombés dans le Nord-Pas-de-Calais entre 1914 et 1918. Tous les noms qui figurent ici sont classés par ordre alphabétique.

Les terrils jumeaux de Loos-en-Gohelle

Les Terrils de Loos-en-Gohelle font partie des lieux les plus remarquables du bassin minier. Ils ressemblent comme deux gouttes d’eau à des volcans. Mon imagination, elle, associe ces montagnes à un gros chameau. Mais, au-delà de leur côté spectaculaire, ces terrils offrent de nombreuses possibilités d’activités sportives et de balades permettant d’observer un panorama 360 degrés sur Lens et ses environs.

  • Pour tout ceux qui comme moi ne connaissaient pas les Terrils, ce sont des petites montagnes artificielles construites par une accumulation de résidus miniers lors de l’extraction de charbon. Ils sont composés principalement de schistes, mais aussi de grès carbonifères et de résidus divers (en petite quantité).
  • Vous pouvez retrouver plus d’informations sur le site Autour du Louvre-Lens. Des visites guidées sont disponibles via l’office de tourisme de Lens-Liévin.

Liévin 2020, de beaux souvenirs

Ce séjour m’aura marqué autant par son côté historique poignant que par ces championnats mémorables. Sachez avant de me quitter que les équipes françaises masculines et féminines ont quand même remporté deux belles médailles de bronze (merci d’applaudir). Quant au Danemark, reconnus pour être de sacrés adversaires ont été médaillé d’or. Un grand bravo à tous les joueurs ainsi qu’aux bénévoles qui ont donné de leur temps pour faire vivre ces championnats.

Cet article est le fruit d’une collaboration avec la fédération française de badminton. Je reste libre de mes choix éditoriaux.