Itinéraire, budget & conseils pour 15 jours au Myanmar

« La Birmanie est un sourire, une oeuvre d’art en mouvement. Il rend beau tous les visages et laisse des sillons de bonheur dans nos esprits… » Laëtitia

Mingalarbar à tous, me voici fraîchement de retour d’un voyage au Myanmar, ce pays aux 1001 rencontres et contrastes en tout genre. Une destination qui nous touche au plus profond de nous-même, où notre esprit s’enrichit de tout ce que nous y recevons. Là-bas, on existe plus, on vit tout simplement l’instant présent avec simplicité et convivialité. Je ne sais pas si je trouverais les bons mots pour décrire ce que j’ai vécu durant ses 15 jours en Birmanie, je ne sais pas si j’arriverais à vous décrire l’inexplicable, mais une chose est sûre, ce voyage a été à la hauteur de mon rêve. Avec ce premier article, je vous embarque dans notre itinéraire avec tout plein de petits conseils qui j’espère, vous seront utiles…

Ce qu’il faut savoir sur le Myanmar

  • Le Myanmar est un pays d’Asie du Sud-Est où l’on recense plus de 100 ethnies différentes. La plus grande ville est Yangon, mais la capitale est Naypyidaw.
  • Le visa est obligatoire pour tous les voyageurs. Il est valide 3 mois après émission, pour une durée de 28 jours sur place et un coût d’environ 45 euros. Je suis passée par le site officiel E-visa.
  • La langue officielle est le Birman. L’Anglais reste très souvent parlé dans les zones touristiques, mais beaucoup moins dans les contrées reculées.
  • La monnaie locale est le Kyat. 1 euro équivaut à environ 1 600 kyats. Une bouteille d’eau vous coûtera environ 300 kyats  (0.18cts), comptés environ 1€49 pour un plat chaud et 35 240 kyats pour une nuit d’hôtel (soit 20€ la nuit pour deux). Les prix ne sont bien sûr pas fixes, c’est pour vous donner un ordre d’idée.
  • La meilleure saison pour faire un road-trip au Myanmar est de novembre à mars. Il fait chaud, mais la plupart des régions restent agréables à visiter, la chaleur n’est pas insoutenable.
  • Les repas sont souvent composés de riz et de curry. Il y a également beaucoup de brochettes, de nouilles ou de soupes en tout genre. Vous retrouverez une grosse influence indienne. Pour tous ceux qui se poseraient la question, nous n’avons pas été malades du séjour.
  • Niveau vaccin : il n’y a pas de vaccin obligatoire, seulement quelques uns conseillés, comme la rage par exemple. Personnellement, vu que nous restions seulement deux semaines et que notre itinéraire était plutôt touristique, le médecin ne nous l’a pas conseillé.
  • Pour se procurer Internet, je vous conseille d’acheter une carte sim Ooredoo (votre téléphone doit être débloqué), puis des recharges téléphoniques. 1 Giga coûte environ 0.60cts. Elles fonctionnent très bien, et souvent mieux que la WIFI. Avoir son propre réseau, vous évitera certains piratages. Oui, j’ai sûrement perdu ma page perso Facebook à cause de ça.
  • Soyez perspicaces et respectueux ! Suivre les coutumes, ici, c’est très important. Enlevez vos chaussures dans les temples, mais aussi chez les habitants et dans certains restaurants. Dans les grottes, vous vous retrouverez à marcher sur des tapis de cacas de chauves-souris et de pigeons, et bien, il faudra prendre sur soi 😉 Demandez toujours l’accord d’une personne avant de la photographier, portez des tenues correctes ect…
  • Quoi mettre dans sa valise ? Évitez les shorts et les débardeurs, privilégiez des tee-shirts qui couvrent vos épaules et des pantalons fluides. Prenez impérativement des affaires chaudes, car dans les zones comme Mandalay, Inle ou Hpa-an, il peut faire très frais le soir.

On dit Myanmar ou Birmanie ?

C’est souvent la question existentielle que tout le monde se pose au moins une fois dans sa vie. Le 21 octobre 2010, la junte militaire a changé le nom du pays en république de l’Union du Myanmar, mais les deux termes sont utilisés depuis des siècles. Le mot Birmanie, lui, est devenu le nom officiel du pays sous le régime colonial britannique. Il est resté «bloquer» après l’indépendance et était principalement utilisé dans les discussions. Il faut savoir qu’un grand nombre d’opposants refusent encore d’employer «Myanmar», mais maintenant, beaucoup se montrent plus enclins à l’utiliser.

Notre budget pour 15 jours en Birmanie

Comme je vous l’ai souvent répété, les budgets varient selon votre façon de voyager. Les avis des uns et des autres ne doivent pas être un frein à vos envies. Néanmoins, je vous fais un bref récapitulatif de nos dépenses lors de ces 15 jours de road-trip…

  • Avion : 490 € aller/retour par personne en partant de l’aéroport de Barcelone.
  • Visa : 45 € par personne.
  • Hébergement : 165.50 € par personne pour une période de 15 jours. Ce budget comprend des hôtels, des auberges de jeunesse ainsi qu’un hôtel resort à Bagan. Oui, je vous l’avoue, c’était notre petit coup de tête du séjour.
  • Argent dépensé sur place : 244,50 € par personne. Cette somme correspond à tous les transports (bus de nuits, tuk-tuk et location de scooters), toutes les activités (visites, trek, pirogues ect…), tous les petits cadeaux ainsi que toute la partie nourriture.
  • Total des dépenses par jour (hébergements + transports + dépenses) :  27€50 par jour et par personne.

Ce voyage aura donc coûté la somme de 945 € par personne tout compris pour 15 jours de voyage. Bonne nouvelle, il est même possible de réduire ce budget selon vos types d’hébergements et vos moyens de transport. J’ai pu lire sur un blog que 15 jours au Myanmar coûtait à partir de 3500 €/personne en pleine saison, et bien, j’ai l’honneur de vous annoncer que NON.

Se déplacer en Birmanie

Pour nous déplacer entre les différentes régions, nous avons opté pour le bus. C’est un des transports les plus utilisés en Birmanie et qui niveau prix reste imbattable. Nous avons pris la plupart du temps des bus de nuit, ce qui nous a permis de gagner du temps sur les visites et de profiter au maximum de nos journées. Il est bien sûr possible de prendre des vols internes, mais c’est plus onéreux. En ce qui concerne les trains, ils ne sont pas de sources sûres, car ils ne sont apparemment jamais à l’heure :).

Nous avons testé de nombreuses compagnies de bus et celle que nous avons le plus appréciée est la compagnie Famous. Maintenant, il n’y a pas de quoi casser trois pattes à un canard non plus, les conditions sont quasiment toutes les mêmes. Il fait un froid de canard, le chauffeur roulera toujours trop vite, les routes sont en piteux état et le sommeil sera perturbé lumière allumée ou pas ! Mais, malgré tout, nous avons collectionné un paquet de fous-rires et je changerais cette manière de voyager pour rien au monde.

5 conseils pour mieux vivre les trajets de bus au Myanmar
  • Vous n’avez pas besoin de réserver vos billets de bus via internet avant votre départ. En effet, il existe de nombreuses agences de voyage qui vendent les billets de bus à tire larigot. Tout le monde se décarcassera pour vous trouver les meilleurs billets, donc ne vous prenez pas la tête et laissez-vous porter.
  • PRÉVOYEZ DES VÊTEMENTS CHAUDS ! Clairement, c’est le meilleur conseil que je peux vous donner. Dans le bus, j’étais habillée comme si j’étais sur la grande muraille de Chine sous -4 degrés. Je vous promets que je n’exagère rien. Il prévoit dans les longs trajets une couverture pour chacun, mais cela ne suffit pas.
  • Le repas n’est pas compris (ou alors vous êtes tombés sur des meilleures compagnies que nous). Ne vous tracassez pas, le bus fait des arrêts toutes les deux heures où vous pourrez faire le plein.
  • Il n’y a pas de toilettes dans les bus. Pas de panique !!! Le bus s’arrête comme je vous le disais toutes les deux heures (voir parfois toutes les heures). Votre vessie de moineau ne rencontrera pas de problèmes ou presque. Les toilettes turques n’auront plus de secrets pour vous.
  • Pour faire abstraction des ronflements ou des raclages de gorges (oui, c’est cadeau), prenez des boules quies ou vos écouteurs toujours avec vous. Une bonne play-list, ça fait jamais de mal à nos tympans.

Notre itinéraire de 15 jours au Myanmar

« Tous les trésors ne sont pas fait d’argent et d’or, parfois, un rayon de soleil peut devenir un trésor … »

Jour 1,2,3 : Yangon, la ville bouillonnante

Nous commençons ce road-trip par la visite de Yangon, la plus grande ville du Myanmar. Elle mérite un arrêt obligatoire pour tous ses nombreux points d’intérêts. Outre ses visites incontournables, c’est aussi une ville qui permet de nous immiscer au cœur de la vie Birmane en s’imprégnant de leurs coutumes et en découvrant leur quotidien. Bien qu’elle soit étouffante par moment, surtout quand on aime les grands espaces comme moi, elle reste atypique et extrêmement vivante.

  • Où se loger à Yangon ? Je vous recommande les yeux fermés l’hôtel Crystal Palace. Un des accueils les plus chaleureux de notre séjour au Myanmar. Et en prime, un super petit déjeuner et une chambre cosy pour environ 17€ les deux nuits par personne.
Jour 4,5,6 : Bagan

3 jours à Bagan, c’est vivre au rythme des couchers et des levers de soleil. Un programme alléchant, n’est-ce pas ?

Bagan est une site archéologique bouddhique classé au patrimoine mondial de l’UNESCO. Il regroupe plus de 2000 pagodes façon Indiana Jones (ça c’est la version courte, la longue sera dans le futur article). Nous avons décidé d’y passer 3 jours, et pour nous ce n’était pas de trop. Nous avons adoré explorer ce superbe territoire. Franchement, je n’aurais pas dit non à quelques jours de plus. Même si c’est des pagodes à tire-larigot, il y a toujours des merveilles à dénicher et de belles rencontres à faire ! Bien que ce site soit devenu avec le temps de plus en plus touristique, rassurez-vous, il est encore possible de s’y balader librement sans croiser de touristes 😉

  • Où se loger à Bagan ? comme je vous le disais plus haut, c’est l’hébergement qui nous aura coûté le plus cher, car nous avons opté pour l’hôtel Amazing Bagan Resort situé à quelques minutes en scooter de la ville principale Nyaung U. Ce qu’on apprécié, c’est la situation géographique parfaite, la location de scooters électriques directement à l’hôtel & le petit-déjeuner exceptionnel. Le prix s’élève à 91€ les deux nuits par personne. Ce prix en Birmanie est excessif, mais d’un regard extérieur, ça ne l’est pas vraiment.
Jour 7 & 8 : Mandalay et ses alentours

Mandalay est une ville qui réserve un paquet de belles surprises. Nous y sommes restées 2 jours et une nuit où nous avons pu découvrir tous les points d’intérêts de la ville, ainsi que Mingun, une ville incontournable. Certains vous diront de ne pas vous y attarder, mais je trouve que les environs méritent amplement 3, voir 4 jours sur place, surtout si vous souhaitez rajouter des randonnées ou des cascades au programme.

« Des paysages encore plus beaux que dans mes rêves… »

  • Où se loger à Mandalay ? Je vous conseille l’auberge de jeunesse Ned Kelly Hotel situé en plein centre de Mandalay. Coup de cœur pour son roof top, son petit concert du vendredi soir & sa bonne ambiance. Nous avons payé 12 € la nuit par personne, petit-déjeuner compris comme toujours.
Jour 9,10,11 : Trekking de Kalaw à Inle

Nous sommes arrivées dans la nuit du 9 ème jour pour commencer le trek au petit matin. Ce trekking est sans aucun doute, le plus connu du Myanmar. Il offre deux possibilités ; soit vous choisissez le circuit de 3 jours et 2 nuits, soit celui sur deux jours et une nuit. Personnellement, je vous conseille la randonnée sur 3 jours, un choix que je n’ai pas du tout regretté, même si sur la longueur, c’était plus difficile. Nous avons fait environ 55 kilomètres répartis sur 3 jours. Nos journées étaient bien remplies, rythmées de paysages exceptionnels et de belles rencontres.

Quelques infos sur le trekking de Kalaw à Inle
  • Quelle agence choisir ? Nous avons choisi sous les bons conseils d’un ami qui habite Yangon, l’agence Pole Star Travel. Nous étions seulement toutes les 3, contrairement à certains où vous pouvez être jusqu’à 10 personnes. Nos guides étaient adorables et le programme au top. Je vous conseille cette agence les yeux fermés. Vous pouvez réserver directement via leur page Facebook.
  • Prix du trekking : le trek nous a coûté l’équivalent de 40 euros par personne. Tous les repas et les hébergements chez l’habitant sont compris dans le tarif. Il faut malgré tout prévoir du liquide sur vous pour les boissons (bouteilles d’eau, cocas…) et si vous souhaitez ramener des souvenirs comme du thé vert ou autres selon votre programme.
  • Et nos bagages ? L’agence récupère vos bagages et les amène directement à Inle. Vous n’aurez donc pas besoin de porter vos sacs !
  • Où se loger à Kalaw ? Nous avons choisi au dernier moment le Mia Sabai Motel. Le propriétaire nous a accueillies chaleureusement à 3 heures du matin et le petit-déjeuner était parfait avant de commencer ce fameux périple.
Jour 12 : Découverte du Lac Inle et de Nyuang Shwe

Nyuang Shwe est une petite ville située au nord du Lac Inle. C’est ici que nous avons logé après notre trekking de 3 jours. Nous sommes arrivées en milieu d’après-midi où nous avons profité de la ville et de ses alentours jusqu’au lendemain. Si vous le pouvez, deux jours sont au minimum nécessaires, mais personnellement, j’ai trouvé que c’était le coin le plus touristique de ce séjour. Pour être honnête, ce n’est pas le coin qui m’a le plus touché.

  • Où se loger à Nyuang Shwe ? Nous avons séjourné à l’auberge de jeunesse Baboabed Hostel. Une auberge au top, avec petit-déjeuner sur le roof-top, location de vélos et visites organisées. Je recommande ++ cet hébergement, si vous passez dans le coin !
Jour 13 & 14 :  La région Hpa-An

Hpa-an, c’est la région à ne manquer sous aucun prétexte. Des grottes, des reliefs démesurés, des levers et couchers de soleil inoubliables… Bref, c’est une région fabuleuse où l’on se sent comme à la maison. Nous y sommes restées trois nuits et deux jours pleins. Une fois de plus, deux jours ne sont pas suffisants pour tout explorer, mais nous en avons malgré tout bien profité. Sachez que si je n’étais pas passée par ici, je l’aurais probablement regretté toute ma vie.

  • Où se loger à Hpa-an ? nous avons séjourné à l’auberge de jeunesse Lil Hpa-an et à l’hôtel Queen Hpa-an. Pour être honnête, j’ai été super déçue par l’auberge qui n’était pas du tout à la hauteur des commentaires que j’ai pu lire. Déjà, je l’ai trouvé « chère » pour une auberge en Birmanie (18€ par personne la nuitée contre 7€ au Queen hôtel) et je n’ai pas forcément apprécié l’accueil, ni les chambres, ni les moustiques et ni le petit-déjeuner. Bref, j’ai pas accroché, c’est la vie. Bien que cette auberge se situe en plein centre, nous avons largement préféré le Queen hôtel plus excentré, avec une super adresse culinaire à côté et un accueil adorable.
Jour 15 : Retour sur Yangon

Retour sur Yangon pour l’heure de l’apéro ! Parfait, les grillons sont prêts à être dégustés !

Les sites qui m’ont aidé à concevoir notre itinéraire

J’ai conçu cet itinéraire toute seule avec Google, mon allié number 1 dans tous mes voyages. Bien évidemment, je me suis inspirée de nombreux blogs, dont certains qui m’ont été d’une grande utilité. Les copains Voir le monde avec toi, Planète 3W, Novomonde et Asian Wanderlust. N’hésitez pas à piocher des informations sur leurs sites, vous ne le regretterez pas 🙂 J’espère secrètement faire partie de votre prochaine liste de blogs inspirants 😉

L’heure du bilan…

Le Myanmar, ce n’est pas seulement de beaux paysages qui défilent et de belles rencontres. C’est un pays où nous sommes également confrontés à la pauvreté, aux animaux errants, aux odeurs pas vraiment florales, à la saleté et à un grand nombre de déchets posés ici et là qui parfois, peuvent gâcher le paysage. C’est un pays qui bouleverse tous nos principes. Il faut apprendre chaque jour à gérer ce tsunami d’émotions contradictoires qui nous traverse. Notre cœur fait tantôt du yo-yo et tantôt des montagnes russes en slip. En effet, en une poignée de secondes, on peut avoir le cœur serré et être émerveillés. Mais, dans ce désordre, nous prenons surtout une belle leçon de vie. Si je devais dresser un bilan en une ligne de ce beau voyage, je dirais qu’il est l’un des plus beaux que j’ai eu l’opportunité de faire. Il est magique, vivant, humain et extraordinaire. C’est avant tout une aventure humaine qui va au-delà de nos espérances. J’espère que ce premier article vous aura donné un avant-goût de ce superbe voyage qui est bien plus qu’une destination à cocher sur une liste.

J’ai hâte de vous raconter la suite…

Share: