« La pleine conscience est l’énergie qui nous permet d’être conscient de ce qui se passe dans le moment présent… » Thich Nhat Hanh

J’ai eu l’opportunité avec le Collectif Hello le Sud de participer à un atelier de pleine conscience animé par Jean-Jacques Broquet, formateur dans les Pyrénées-Orientales. Avant toute chose, il faut savoir que je ne connaissais pas du tout la pleine conscience, ni même la méditation. Disons les choses comme elles sont, j’étais totalement inculte sur le sujet. Puis, ce n’est pas toujours facile de savoir par où commencer, ni avec qui, c’est pourquoi, je lève le voile sur mon expérience et sur l’association Terre de pleine conscience. Jean-Jacques Broquet accompagne des entreprises, ainsi que des particuliers dans une démarche bienveillante et chaleureuse à travers différents ateliers et formations. Si vous n’osiez pas encore sauter le pas, c’est l’heure de balayer vos appréhensions et de vous lancer !

La pleine conscience, qu’est ce que c’est ?

La pleine conscience (mindfulness en anglais) trouve son origine dans le bouddhisme. Le Mindfulness permet de se focaliser sur l’instant présent dans une attitude d’acceptation et sans jugement de valeur. Dans une vie toujours plus remplie où l’on vit à cent à l’heure, il est important de s’accorder des moments d’apaisement et de méditation en se recentrant sur l’essentiel, le présent.

“La pleine Conscience signifie diriger son attention d’une certaine manière, c’est-à-dire: délibérément, au moment voulu, sans jugement de valeur.” Jon Kabat-Zinn

Quand on y réfléchit, plus sérieusement, il est rare qu’on soit pleinement conscient de ce que nous sommes en train de vivre. Nous nous brossons les dents machinalement, on se douche tous les jours dans un rituel automatisé et nos pensées s’emmêlent bien trop souvent en nous faisant oublier l’essentiel. Notre mental ne cesse de tournicoter en nous transportant sans cesse dans le futur et le passé. Pas d’inquiétude, vous n’êtes pas quelqu’un d’anormal, bien au contraire, nous sommes tous dans le même bateau.

L’atelier de pleine conscience

Comment se déroule un atelier ?

Nous avons intégré le temps d’une demi-journée, l’atelier Mindfulness intensive animé par Jean-Jacques Broquet à Saint-Genis-des-Fontaines. Nous avons rejoint un groupe aux différentes personnalités, mais toutes réunis dans un même but, celui d’apprendre à vivre l’instant présent. Certains sont des futurs formateurs et d’autres des personnes comme moi, novices en méditation. Ici, on mélange nos univers. Dans un premier temps, Jean-Jacques vous invite à la méditation et à la respiration de pleine conscience en deux temps. Un temps de pratique guidée et un temps de méditation silencieuse. Entre les différents exercices, il propose des moments d’échange où nous partageons nos ressentis, ainsi que les difficultés que nous rencontrons. J’ai apprécié ces temps de paroles libérateurs qui nous font aller de l’avant. Bien que je ne sois pas une experte en la matière, cette expérience a été une très belle découverte.

Quelques informations à connaître sur Terre de pleine conscience
  • L’association Terre de pleine conscience a pour but de faciliter l’ouverture à la pleine conscience au travers de toutes les activités du quotidien que ce soit dans un cadre privé ou professionnel.
  • Vous pouvez contacter l’association et demander plus d’informations via leur formulaire de contact.
  • Conférences, stages, retraites silencieuses, ateliers ou bien formations, l’association propose différents apprentissages qui s’adaptent à vos besoins.
  • Pour les ateliers de pleine conscience, rendez-vous –ici
Mon avis sur l’atelier de pleine conscience

Pour ma toute première expérience en médiation de pleine conscience, je ne savais pas du tout à quoi m’attendre. J’avais quelques appréhensions et j’ai forcément rencontré quelques difficultés de parcours. Par exemple, je ne savais pas comment me positionner pour méditer, je ne trouvais pas de position naturelle. Après quelques échanges, j’ai compris qu’il n’y avait pas de règles, ni de position parfaite à adopter. Nous pouvons méditer assis, debout, couché, en marchant, comme bon nous semble tant que nous restons en harmonie avec notre corps. Ouf, une épine dans le pied en moins !

La deuxième difficulté était de ne penser à rien. Je n’arrivais pas à faire le vide dans mon cerveau. Tout et n’importe quoi me passaient par la tête. Là aussi, c’est une idée reçue que l’on se fait de la méditation, car en réalité, la méditation ne signifie pas de ne plus penser. Plus vous essayez de ne pas penser, plus votre cerveau génère des milliers de pensées. C’est tout à fait normal qu’au cours d’une méditation, vous ayez une tonne de pensées qui se bouscule. Que ce soit des images, des sensations ou des émotions, le but n’est pas de les éviter, mais plutôt de ne pas les suivre. Il faut les accepter et les laisser partir en se concentrant sur notre respiration et sur le moment présent. Jean Jacques nous rappelle à plusieurs reprises qu’il est important d’être indulgent envers soi-même. C’est la clé de la réussite !

La méditation de pleine conscience est un exercice qui est loin d’être évident, mais le fait d’être bien accompagné rend l’apprentissage beaucoup plus facile. Cet atelier a été plus que bénéfique et m’a donné envie d’aller plus loin que le bout de mon nez !

Les mots de la fin

Comme je le disais plus haut, cette parenthèse a été plus bénéfique que ce soit pour moi ou pour le reste du Collectif. Nos avis sont unanimes, nous recommandons fortement cette expérience avec Jean-Jacques. Il nous guide dans la pleine conscience avec douceur, passion et harmonie pour apprécier la vie comme elle vient… 🙏🏼

Share: