Découvrir le Parc National du Connemara

« J’ai la nostalgie d’une de ces vieilles routes sinueuses et inhabitées qui mènent hors des villes… une route qui conduis aux confins de la terre… où l’esprit est libre… » H.D Thoreau

Je vous livre dans cet article mes plus belles découvertes dans le parc National du Connemara jusqu’à Galway. Géographiquement parlant, nous sommes dans le Comté de Galway qui fait partie des 26 comtés de l’Etat d’Irlande Indépendant. « Terre brulée au vent, des landes de pierres… » Michel Sardou chante le Connemara mieux que personne, et je ne peux pas m’empêcher de me répéter toutes ces phrases que j’ai si souvent chanté.

Cette région qui vit « Au rythme des pluies et du soleil, Aux pas des chevaux… » C’est exactement ce que nous avons ressenti, même si notre séjour, lui, n’a battu qu’au rythme de la pluie. Tantôt battante, tantôt bruineuse, la pluie est devenue notre alliée de tous les jours. Mais, rien ne nous a empêché de vivre le moment présent, la vraie aventure. Photographier les chevaux sous la pluie, courir comme des dératés pour capturer un instant magique, finir en poule mouillée… Nous aurons vécu toutes les pires situations, mais ces souvenirs resteront à jamais gravés.

« Là-bas au Connemara, on dit que la vie, c’est une folie … Et que la folie, ça se danse… »

Oui, la folie ça se danse, et la pluie aussi …

LE PARC NATIONAL DU CONNEMARA, NOTRE PARCOURS

Voici une carte qui regroupe les points essentiels de notre itinéraire dans le parc national du Connemara.

AU CŒUR DU PARC NATIONAL DU CONNEMARA

Le parc national du Connemara est un véritable bijou de la nature. En quête de grands espaces, nous étions obligés de venir traîner nos pattes dans ces terres mondialement connues. Non seulement, c’est un endroit qui n’offre jamais le même horizon, mais c’est aussi un lieu qui a vécu plus de 4 000 ans d’histoires. Il est même difficile à l’heure actuelle de dire vraiment tout ce qu’il a pu se passer ici.

Le Connemara est un théâtre où l’on peut laisser notre imagination faire des siennes…

Afin de découvrir le parc dans toute sa splendeur, il existe 3 circuits de randonnée. Le sentier court, moyen et long. Le long correspond à l’ascension du Diamond hill (celui que nous avons choisi). Pour avoir accès à tous ces circuits, il faut se rendre à la maison du Parc dans la petite ville de Letterfrack. Les randonnées sont toutes balisées et vous pouvez les retrouver directement sur le site internet du Connemara.

La randonnée du Diamond Hill

Temps: 3 heures aller/retour | Dénivelé: 460m | Distance: 7 kilomètres

Le Diamond Hill est une montagne du Connemara que les Irlandais comparent à un diamant. En effet, quand on le voit de nos propres yeux, nous distinguons sa forme taillée comme une pierre précieuse. Un diamant brut à l’état naturel, tout droit sorti d’une mine sans être préalablement nettoyé. Ce mont précieux de 445 mètres nous éblouie par son panorama et son décor digne d’un film surréaliste. Éblouir est un bien grand mot pour nous, car nous n’avons pas eu cette chance. Une fois là haut, nous n’avons rien vu. Walou, que tchi, nada. Nous nous sommes plutôt sentis heureux de voir le bout de nos pieds afin de pouvoir continuer le chemin. À tout moment, on aurait pu se retrouver dans le vide, dans un paradis de gris et d’humidité, la preuve en image :

Voilà ce que nous avons vécu au Diamond Hill. 3 heures de randonnée luttant contre vents et marrées. L’eau nous ruisselait tout le long des cuisses pour arriver directement dans nos chaussures. Nous n’étions plus étanches et nous ressemblions à de vraies poches d’eau ambulantes. Mais, nous avons quand même continué, sans rien lâcher. Du début à la fin et on était quand même super fiers de nous.

LE CONNEMARA, C’EST AUSSI…

  • Des routes incontournables comme la Connemara Loop et la Sky road.
  • L’abbaye de Kilemore. Un de mes plus gros regrets de ce séjour, car je n’ai pu l’observer que de loin.
  • La péninsule de Renvyle. Cette presque île bordée par l’océan atlantique offre de magnifiques panoramas ainsi que des plages et des maisons typiquement irlandaises. Toits en chaume et murs blanchis à la chaux, elles nous mettent du baume au cœur en ces journées de grisaille. Passez jeter un œil au château de Renvyle qui cache derrière ses ruines, des histoires de pirates.
  • Les Aasleagh Falls. Une succession de cascades très photogénique. Nous n’avons pas pu faire le sentier en entier, mais je vous conseille le détour.
  • Les Maumturks Mountains et Les Twelve Bens. Ces deux chaînes de montagne donnent tout le relief au Connemara.
  • Clifden et son château. Une ville sympa et chaleureuse, bien qu’elle soit un tantinet touristique à mon goût.
  • Le mémorial Alcock and Brown. Ce site commémoratif raconte l’histoire des deux aviateurs Alcock and Brown qui ont réalisé leur premier vol transatlantique sans escale de l’histoire en 1919. N’hésitez pas à aller voir à quoi ça ressemble – ici
  • Le Quiet Man Bridge pour tous les fans de cinéma. Si vous avez déjà vu le film « l’homme tranquille », alors vous savez de quoi je parle.

UNE ÉTAPE À GALWAY

Notre étape à Galway fut brève, mais intense, comme tout notre séjour. Nous avons quand même eu droit à une heure de répit. Dans ce court instant, nous avons pu ressentir une atmosphère chaleureuse et conviviale. Les échos ne mentent pas, Galway tient bien sa réputation de ville festive et joviale où il fait bon vivre. Maisons colorées, pubs à tous les coins de rues et centre ville animé, tout y est pour se plonger dans l’ambiance irlandaise. Mon petit moment préféré ? Chasser les toucans Guinness dans la ville. Ils sont éparpillés un peu partout tels des emblèmes. Un bar qui n’a pas de toucans ? Impensable !

  • Nous avons passé la nuit près de Galway, dans un AirBnb chez un couple de Français. Ils ont tout quitté pour vivre ici et ouvrir leur boulangerie. Ils sont chaleureux et pour 38 € la nuit pour deux personnes, ça vaut le détour !

LES MOTS DE LA FIN

Lors de ce séjour, les conditions météos étaient plus que défavorables, mais nous ne gardons que de bons souvenirs. Un voyage raté, certes, mais avant tout mémorable. Promis, chère Irlande, nous te redonnerons une chance un jour. Bien que cet article relate beaucoup nos péripéties, je tiens à véhiculer une belle image du Connemara. C’est un territoire fabuleux qu’il faut absolument ajouter à son itinéraire. Si vous souhaitez découvrir l’intégralité de ce road-trip, n’hésitez pas à consulter mon article précédent.

Et n’oubliez pas, le Connemara « C’est pour les vivants… » et pour les passionnés d’aventures…