« Plus une découverte est originale, plus elle semble évidente par la suite… » Arthur Koestler

Je me suis toujours dit qu’un jour, j’irais au Portugal. Découvrir ce pays, sa culture, ses paysages inoubliables et ses originalités. C’était une évidence. Puis ce jour est enfin arrivé quand Julie alias Jolies lueurs me propose de partir avec elle à Porto pendant un long week-end. Mon moi intérieur fait un triple salto arrière, ça y est, je vais enfin réaliser un de mes nombreux rêves de baroudeuse. Porto nous voilà en chair et en os ! Nous avons adoré flirter avec cette belle ville, mais dans cet article, je me consacre sur notre batifolage à Aveiro et la Costa Nova. Deux lieux chaleureux teintés de couleurs chaudes, de rayures et de bonnes ondes. Une escapade parfaite pour ceux qui souhaitent s’évader de Porto le temps d’une journée. On y va ?

CE QU’IL FAUT SAVOIR AVANT DE PARTIR

  • Nous nous trouvons au bord de l’Océan Atlantique à environ 76 kilomètres de Porto.
  • Aveiro est connu sous le nom de Venise du Portugal. Cette étiquette lui colle à la peau, mais ce n’est pas ce côté-là qui nous a séduites. Le vrai charme de cette ville ne se trouve pas aux bords des canaux.
  • La Costa Nova est un village de pêcheurs qui regroupe des cabanes rayées de mille et une couleurs. Le genre de spot incontournable qui fait vibrer nos petits cœurs d’exploratrices.
  • Aveiro et La Costa Nova sont deux villes bien distinctes. Vous ne pourrez pas vous rendre à pied d’un point à l’autre.
  • Il est conseillé de visiter ces lieux durant la basse saison sinon vous risquez de vous faire dévorer tout crus par les instagrammeurs.
  • La spécialité locale à ne pas rater est l’Ovos Moles (l’œuf mou). Esthétiquement parlant, ça laisse perplexe et dégustativement parlant, aussi haha. Je vous conseille malgré tout de tenter ce défi culinaire, et vous me direz si cette pâtisserie vaut le détour. Personnellement, j’ai cent fois préféré les Pastéis de nata. 

COMMENT SE RENDRE À AVEIRO ET LA COSTA NOVA DEPUIS PORTO ?

Aveiro se rejoint très facilement en train via une ligne directe sans changement. Le départ se fait depuis plusieurs gares comme celles de Sao Bento, Campanhã et même depuis Vila Nova de Gaia. Nous sommes parties depuis Campanhã. Les billets s’achètent directement à la gare et coûtent environ 7€50 aller/retour. Nous y sommes allées au mois de mars et je ne sais pas si le tarif peut varier selon les saisons. Il faut compter environ une heure de trajet.

  • Pour rejoindre ensuite la Costa Nova, il suffit de prendre un bus qui part du centre-ville d’Aveiro. L’arrêt se situe en face de la Royal School Of Languages. Comptez 20 à 30 minutes de route. Pour information, la ligne de bus existe même hors saison.

AVEIRO, LA VENISE DU PORTUGAL

Aveiro est une très jolie ville, mais qui malheureusement perd de son charme avec son étiquette de Venise du Portugal. On imagine une ville avec des canaux chaleureux et authentiques et nous découvrons finalement un lieu qui n’est pas à la hauteur de nos espérances. Peut-être qu’avec ce surnom, nous avions mis la barre trop haut ? C’est possible. Alors oui, il y a des canaux et des jolis bateaux qui flânent sur l’eau, mais je n’ai pas pu apprécier cet endroit à sa juste valeur. Les canaux étant situés juste au bord des routes avec le bruit crispant des voitures nous a enlevé la pointe de magie que nous sommes venues chercher. Je suis persuadée que si le centre-ville était interdit aux voitures (comme à Venise), cela changerait la donne. Je m’y serais plus attardée. Mais je vous rassure, Aveiro n’est pas décevante pour autant. Nous ne sommes pas le genre de filles qui abandonnent les découvertes au premier obstacle. Non, nous sommes allées chercher plus loin que le bout de notre nez. Nous comprenons donc qu’Aveiro est une ville d’apparence capricieuse qui finit par nous séduire quand on apprend à la connaître. Son vrai charme, son charisme se trouve plutôt dans ses ruelles et ses façades. Elles gardent de jolis trésors qu’il est amusant de dénicher…

LES TRÉSORS D’AVEIRO
Les « Moliceiros » et leurs jolies peintures

Surtout, surtout, n’appelez jamais les Moliceiros, des gondoles ! OMG, j’ai lu qu’on risquait de se faire taper sur les doigts ! Ce sont des bateaux. Ils sont très élégants et joliment décorés, mais ils ne sont pas créées à la base pour vivre la Dolce Vita. Fût un temps, ils servaient à récolter les algues au fond de la lagune. Ils avaient un job assez important. Malgré qu’ils soient devenus à l’heure actuelle une attraction touristique de haute renommée, j’ai adoré les photographier et découvrir leurs histoires. Ils possèdent tous des motifs et des peintures plus qu’originales. Parfois, c’est sur le thème de la religion, sur l’histoire d’Aveiro, la vie quotidienne et parfois, ils peuvent être très affriolants. Si vous regardez bien ma photo tout à gauche, une femme lève sa jupe pour montrer ses fesses. Vie quotidienne ? Allez savoir !

Les ruelles attachantes…

Contrairement aux canaux, les ruelles d’Aveiro se sont avérées ( aveiro/avérée pas mal non ? 🤣 ) être de belles surprises. J’ai adoré y papillonner. Elles sont baignées de lumière, d’azulejos et de street-art, un beau mélange qui donne du pep’s et du caractère à la ville. Je suis rassurée, car plus nous nous éloignons de son attrait touristique, plus nous apprécions ses qualités et ses petits défauts. Linge accroché aux fenêtres, chats avenants, façades abîmées par le temps et édifices religieux… Tout nous captive au point de dégainer notre appareil plus vite que notre ombre. Nous l’apprivoisons doucement, à pas de velours sans la brusquer. Nous prenons le temps de nous perdre en accueillant le hasard et en flânant dans nos pensées.

Le pont Laços de Amizade & ses rubans colorés…

Pour finir sur une belle touche de couleurs, je vous présente le pont Laços de Amizade « les liens d’amitié« . Il est recouvert de rubans colorés exprimant l’amour et l’amitié. J’ai trouvé l’idée plutôt originale. C’est aussi une excellente solution pour palier à l’invasion des cadenas dans les villes. Tout le monde devrait s’en inspirer, vous ne trouvez pas ?

LA COSTA NOVA ET SES MAISONS RAYÉES

« J’ai laissé une petite part de moi là-bas entre rayures et océan. Un lieu vibrant baigné de petits rayons de bonheur… » 

La Costa Nova Beach, un océan de bonnes ondes

La plage de la Costa Nova est une très longue étendue de sable fin où s’entremêlent de jolies petites dunes. Le genre de lieu qui, hors saison, devient rapidement un paradis. L’océan atlantique est à nos côtés pour capturer des panoramas inoubliables. Il dégage tellement de bonnes énergies ici que j’aimerais me faire dévorer toute crue pour ne plus jamais quitter cet endroit…

Les incontournables Palheiros

Notre passion numéro 1 lors de cette escapade a été de dénicher toutes les plus belles Palheiros. À l’époque, la Costa Nova était un village exclusivement de pêcheurs et les cabanes rayées servaient à ranger le matériel de pêche. Maintenant, la plupart sont devenues de jolies maisons de vacances qui se sont transmis de génération en génération. Croyez-moi, j’aurais bien aimé en hériter d’une moi aussi! Cesse de rêvasser, si comme nous vous arrivez en bus, vous serez déposer sur lavenue principale José Estevao. La claque visuelle est déjà au rendez-vous. Nous sortons du bus comme si nous étions des chats au salon de la pâtée ! Plus personne ne peut nous arrêter dans notre excitation.

« Collectionner les moments de bonheur… »

Une fois que vous aurez arpenté l’avenue principale en long, en large et en rayures, infiltrez vous dans les différentes ruelles. Elles gardent une part de leurs secrets comme si le monde s’était arrêté de tourner. J’ai parfois eu l’impression de me remonter le temps comme à Cuba. Avant de partir, je ne pensais voir que quelques cabanes qui se battaient en duel et je me suis vite rendue compte que je m’étais trompée. L’endroit vaut son pesant de rayures et nous en fait presque perdre la tête.

  • Pensez à bien charger vos appareils, car vous n’êtes pas sortis du cabanon !
Déguster une péniche de fruits de mer

Alors là, s’il y a bien une chose que j’ai adoré après le sable fin et les rayures, c’est la dégustation de fruits de mer au restaurant Peixenacosta. Un peu éloigné de l’agitation, ce petit resto ne paye pas de mine mais on s’y sent incroyablement bien. Toutes pimpantes de cette excursion, nous continuons à nous faire plaisir en choisissant la péniche de fruits de mer à partager (30 euros par personne). Nous avons clairement failli tomber à la renverse. La péniche était énorme ! Je crois que je n’ai jamais mangé autant de fruits de mer de toute ma vie ! C’était généreusement bon et ça me donne faim rien que d’y penser !

  • Il n’y a pas un choix monstre de restaurants à la Costa Nova et les petits restaurants authentiques se font désirer. Nous avons mis du temps avant de jeter notre dévolu sur celui-ci! Donc n’hésitez pas à y aller si vous passez par là.

LES MOTS DE LA FIN

Après toutes ces belles aventures, je ne peux que vous souhaiter de visiter un jour Aveiro et la Costa Nova. Ces deux lieux nous ont enchanté en nous apportant la dose de bonnes ondes dont nous avions besoin. D’ailleurs, je garde cet endroit en tête pour y passer mes vieux jours. Je m’y vois déjà 😋 Le seul conseil que je peux vous filer avant de partir est de consacrer plus de temps à la Costa Nova. J’aurais pu facilement y passer une journée entière sans m’y ennuyer. Maintenant que vous savez tout, n’attendez plus et prenez un billet d’avion pour le Portugal illico-presto ! VOUS NE POUVEZ PLUS VIVRE SANS VOIR UNE DE SES BELLES CABANES !

Et comme « L’heure de la fin des découvertes ne sonnent jamais… »

Je vous dis à bientôt!

Share: