De Montauban à Bruniquel

« Le Tarn-et-Garonne verse de la poésie et de la beauté sur son territoire, éternellement généreux… »

C’est avec la Team Visages du Sud que je vous embarque pour un week-end dans le Tarn-et-Garonne, territoire chaleureux et généreux d’Occitanie. Si tout comme moi, c’est la première fois que vous mettez un pied dans ce département, alors cet article est fait pour vous. En effet, visiter Bruniquel et Montauban lors d’un court week-end est le programme idéal. Un mélange de patrimoine, de sorties culturelles et nature pour un moment d’évasion garanti.

QUELQUES INFOS SUR LE TARN-ET-GARONNE

  • Le Tarn-et-Garonne se divise en dix territoires bien distinct. Dans cet article, je me concentre sur la ville de Montauban et le Quercy vert-Aveyron. Une destination nature, haut lieu d’histoire et de patrimoine.
  • Le Tarn-et-Garonne, c’est pour qui ? Pour les amoureux de patrimoine, de villages de caractère et surtout de lieux où vibrent l’authenticité. Les sites naturels ne manquent pas à l’appel avec des paysages vallonés de plaines et de champs.
  • Comment venir dans le Tarn-et-Garonne ? Si vous venez d’Occitanie, la gare de Montauban est très bien desservie. Pour la petite astuce, vous pouvez coupler votre billet de train avec le City-pass Montauban et obtenir votre billet à moitié-prix. Retrouvez plus d’informations dans mon article « j’ai testé l’offre evasio culture« . Quant à l’aéroport, le plus proche et le plus accessible reste Toulouse.
  • Ici, le savoir-faire, les traditions et les produits du terroir sont mis en avant plus que jamais. À vous les cadeaux originaux et gourmands à ramener dans vos valises. Ps: je ne suis pas responsable des kilos en trop lors de votre séjour.

L’HÉBERGEMENT DU WEEK-END EN TARN-ET-GARONNE

C’est à l’étape du château, labellisé Clef Verte où nous posons nos valises, en plein coeur du village de Bruniquel. Nous ne pouvons pas rêver mieux comme décor pour commencer ce week-end dans le Tarn-et-Garonne.

L’étape du château est composé de cinq chambres d’hôtes à la décoration sobre et épurée. Un lieu intimiste qui s’adapte aussi bien aux familles qu’aux amoureux en quête de calme et de sérénité. Anne et Hervé, les chaleureux propriétaires, sauront apporter à votre séjour une touche de convivialité et d’évasion.

  • Le petit plus ? L’étape du château fait également tables d’hôtes. Nous avons adoré les plats gourmands et la salle de restaurant avec vue panoramique sur les toits.

VISITER MONTAUBAN, LA PLUS ROSE DES VILLES ROSES

Montauban porte le surnom « la plus rose des villes roses » et nous comprenons pourquoi dès que nous posons notre regard sur ces chaleureux quartiers. Au-delà de ce surnom atypique, Montauban collectionne plus de mille ans d’histoire. Fondée en 1144 sur les bords du Tarn, Montauban défit les siècles et les obstacles pour se montrer aujourd’hui, sincère et authentique.

Au cours de la visite guidée avec l’office de tourisme de Montauban, nous apprenons à la connaître sous toutes ses coutures en s’immisçant dans ses ruelles séduisantes et colorées. Nous poussons ses portes afin de découvrir chaque recoins de ce petit univers qu’est Montauban. Bien qu’elle soit la sixième ville le plus peuplée d’Occitanie, elle garde tout son charme et fait partie des villes à taille humaine que l’on prend plaisir à explorer.

Olympe de Gouges, pionniere féministe et porteuse d’espoir

Lors de cette visite, j’ai découvert qu’Olympe de Gouges était née à Montauban. Cette femme de lettres a légué à sa ville natale, ses idées révolutionnaires et son courage qui n’est pas des moindres.

Pour le petit rappel, Olympe de Gouges est auteure de la Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne. Elle s’est battue pour les droits civils et politiques des femmes et pour l’abolition de l’esclavage des Noirs. Olympe de Gouges a sacrifié sa vie pour défendre ses idées. Que ce soit au travers de pièces de théâtre engagées ou de débats houleux provoquant parfois le scandale, elle a toujours fait preuve d’audace et de ténacité.

C’est en prenant position contre la peine de mort au procès de Louis XVI, puis contre Robespierre et Marat qu’Olympe de Gouges signe son arrêt de mort. Dénoncée et arrêtée en juillet 1793, elle fût condamnée à mort le 3 novembre.

Le musée Ingres/Bourdelle, la parenthèse culturelle

Après la visite guidée, direction le musée Ingres/Bourdelle. Rien que le lieu en lui-même est impressionnant. Autrefois château, puis palais épiscopal, ce lieu au décor singulier mérite toute notre attention. J’aime ces musées, qui au-delà de renfermer des oeuvres d’art, gardent aussi entre ses murs, les fragments du passé. Ce musée est devenu au fil du temps, un lieu d’échanges et de rencontres où l’on découvre l’univers du peintre Ingres et du sculpteur Bourdelle, mais aussi des expositions temporaires. À mettre sur sa liste que vous soyez amateurs d’art ou non.

  • Le saviez-vous ? Autrefois, lors de la Seconde Guerre Mondiale, le musée Ingres/Bourdelle a accueilli les oeuvres du Louvre. Plus de 3000 tableaux étaient protéger ici, dont la Joconde.

Les informations pratiques

  • Horaires d’ouverture : du mardi au dimanche, de 10h à 19h. Jeudi : 10h/21h. Fermé tous les lundis, 1er janvier, 1er mai, 14 juillet, 1er novembre et 25 décembre.
  • Le plus : votre billet d’entrée vous permet d’accéder au Muséum Victor Brun.
  • Tarifs : 8€ en plein tarif, 4€ en tarif réduit. Entrée gratuite tous les 1er dimanche du mois et pour les – 18 ans.

Chasser le street-art à Montauban

Quand j’entends Montauban, ce n’est pas le mot street-art qui me vient à l’esprit. Pourtant, nous avons pris plaisir à le chasser, ce qui nous a permis de découvrir les coins secrets de la ville ainsi que les plus belles œuvres réalisées par des artistes originaires d’Occitanie. Voici les fresques phares à ne pas manquer :

  • La fresque d’Olympe de Gouges devant le théâtre qui porte son nom, rue Mary Lafon. Une œuvre de l’artiste Mog.
  • Le songe d’Ossian. Grand rue Sapiac, en face du jardin des plantes, par l’artiste 100Taur.
  • L’amour c’est tout. Une œuvre à découvrir dans le passage du vieux palais, par l’artiste 2 vous à moi.
  • Charlie Chaplin et le kid. À découvrir près du cinéma d’art et d’essai Le Paris, par l’artiste Vid’Co.
  • Montauban, c’est aussi un tas de jolis citations dispersés partout dans la ville.
  • Pour découvrir plus de street-art, dirigez-vous vers le site Tarn-et-Garonne tourisme.

Où manger à Montauban ?

Pour la pause gourmande de notre week-end dans le Tarn-et-Garonne, je vous invite à découvrir le restaurant bistronomique Chez Olympe sur la place nationale de Montauban. Plats savoureux, frites maison (très important), terrasse agréable et personnel aux petits soins, un quatuor parfait.

BRUNIQUEL, LE VILLAGE DES CONTES DE FÉES

Bruniquel, c’est le village qui fait vibrer mon âme de baroudeuse. Des détails, des boutiques artisanalement séduisantes, mais aussi des pavés, des vieilles pierres et des bûches de bois entreposés tel un conte de fées.

Bruniquel paraît au premier abord assez petit, mais ce n’est qu’une illusion. En effet, ces ruelles labyrinthiques nous font rapidement perdre la notion du temps. Ses trésors architecturaux nous rendent complètement gagas. Portes, fenêtres, devantures, façades ou enseignes… chaque détail possède un côté terriblement photogénique. Corinne, la World Coolture pourra vous le confirmer, si vous n’avez pas une deuxième batterie d’appareil photo, vous l’aurez dans l’os.

Outre ses ruelles médiévales et ses détails infinis, vous pourrez découvrir l’artisanat local ainsi que de chouettes petits restaurants pour les fins gourmets de ce monde. À Bruniquel, la vie est belle !

Les châteaux de Bruniquel

Place aux châteaux de Bruniquel qui trônent fièrement sur leur éperon rocheux. Digne de certains contes de fées, ces châteaux sont un univers envoûtant à eux tout seul. Au nombre de deux, ils offrent à la fois un magnifique panorama sur les vallées de l’Aveyron et de la Vère tout en nous dévoilant l’esprit authentique des lieux.

Ce que j’ai le plus aimé ici, c’est l’atmosphère féérique. Tantôt la nature reprend ses droits, tantôt les effluves du passé planent au-dessus de nos têtes, nous traversons les époques, mais aussi nos rêves d’enfants.

  • Bon à savoir : les châteaux de Bruniquel ont servi de décor pour le tournage du film « Le Vieux fusil« .

MONTRICOUX, UN SECRET BIEN GARDÉ

Montricoux, c’est le trésor méconnu du Tarn-et-Garonne qui mérite une belle mise en valeur. Bien qu’il n’y ai (malheureusement) pas de centre piétonnier, la visite reste agréable et notre appareil photo ne manque pas une seule de ces façades en pans de bois. Riche d’histoires, elles ont immédiatement attiré mon attention. Pourquoi diable Montricoux reste si méconnu ? Heureusement, la team Visages du Sud est là pour palier à ce problème avec ces quelques photographies.

De plus, c’est aussi le paradis des chats. Forcément avec de tels atouts, je ne peux que vous conseiller de venir découvrir cette petite commune. Tout est là pour qu’on se sente à Montricoux, comme à la maison.

  • Le kiki conseil : vendredi matin, c’est jour de marché de 8h à 13h. Tant qu’à faire si on peut allier l’utile à l’agréable, ne nous privons pas.

Le Musée de Marcel Lenoir

Le musée de Marcel Lenoir se situe au château de Montricoux. L’artiste Marcel-Lenoir a toujours eu le rêve d’avoir un musée à son nom. Et c’est la famille Namy qui décide d’honorer et de valoriser l’ensemble de ses oeuvres dans ce lieu inscrit au registre des demeures historiques. Un espace qui accueille régulièrement de nombreuses manifestations culturelles afin de défendre l’Art Vivant sous toutes ses formes.

LES MOTS DE LA FIN

C’est ici que s’achève notre week-end dans le Tarn-et-Garonne, mais la suite n’est que prometteuse. Ce territoire riche d’artisans, de campagnes et de villages de caractère a su me charmer et me donner envie de revenir. C’est ce qu’on appelle un beau commencement et le début d’une longue histoire d’amour.

 

Ce week-end dans le Tarn-et-Garonne est le fruit d’une collaboration avec l’Agence Départementale du Tarn-et-Garonne. Je reste bien évidemment libre de mes choix éditoriaux.