« Le tourisme imaginaire fait renaître des lieux délaissés avec une imagination décalée et sans limites… »

Vous non plus, vous ne connaissiez pas du tout le tourisme imaginaire ? Et bien, désormais, je peux lever le voile sur cette expérience hors du commun à laquelle j’ai eu l’opportunité de participer. Tout commence dans le Parc naturel régional du Haut Languedoc, entre le Tarn et l’Hérault, deux départements insolites de l’Occitanie. Le tourisme imaginaire embarque petits et grands dans des lieux qui font travailler l’imagination tout en gardant bel et bien les pieds sur terre. Un voyage décalé qui a su capter mon attention. À travers cet article, je vous immisce dans ces deux mystérieux circuits qui ne laissent personne indifférents.

Qu’est ce que le tourisme imaginaire ?

Le Tourisme imaginaire consiste à visiter des lieux délaissés par le tourisme traditionnel avec un programme très bien ficelé où l’imaginaire et le réel forment un tout. Cette expérience inédite et décalée rend appréciable des endroits pas forcément « visitables » en mêlant l’art, l’histoire et le patrimoine. Un plongeon dans le passé qui nous projette également dans le futur en nous apportant quelques belles leçons de vie au passage. Le tourisme imaginaire est donc bien réel, même si parfois, il vous faudra démêler le faux du vrai.

Le Circuit du bassin Mazamétain

C’est à travers les routes aux chants des cigales que j’arrive à Mazamet, une ville du Tarn située en plein cœur du Parc naturel régional du Haut-Languedoc. Je ne sais pas vraiment à quoi m’attendre, ni comment va se dérouler cette expérience, mais une chose est sûre, j’ai hâte de découvrir ce programme plus qu’original.

Nous récupérons la feuille de route à l’office du tourisme et commençons la visite qui se décline en 4 étapes :

  • Station 1 : La Maison Fuzier. La première étape de cette visite nous plonge directement dans ce tourisme hors du commun. Promoteur de voyages impossibles comme l’explique si bien une de leur vidéo, nous devons dès les premières minutes, apprendre à démêler le faux du vrai au milieu de décors surprenants et photogéniques.
  • Station 2: La Mégisserie Alran. Sûrement une des visites les plus décalées. Il est d’ailleurs difficile de vous dire si j’ai aimé ou détesté ce lieu, car je ne suis pas du tout une adepte du cuir. Mais, au travers d’un film artistique « Danse de peau », le tourisme imaginaire nous amène à la rencontre de ses personnes qui travaillent le cuir de façon légère et méthodique. Des gestes artisanaux qui révèlent une chorégraphie intime et énigmatique nous donnant une autre image de ce lieu aux apparences sombres et silencieuses.
  • Station 3: Un vieil entrepôt de laine figé dans le temps. Un véritable kiki coup de cœur pour ce lieu atypique qui ne manque pas d’originalités. Au premier abord, on pense à un lieu désaffecté, mais au fil de nos pensées, il devient insolite et artistiquement photogénique. On y trouve une exposition de champignons en laine réalisée manuellement par de nombreux intervenants et usagers des hôpitaux de jour de Castres et Mazamet. Cette œuvre exprime un retour à la vie, à la lumière et surtout à la vue de tous.
  • Station 4: Une ancienne Banque de France. Cet ancien établissement bancaire devenu aujourd’hui un hôtel d’entreprises nous apporte une belle leçon de vie. Grâce au tourisme imaginaire, nous rentrons dans le fameux coffre fort qu’on peut appeler, la prison des fantasmes. Dans ce lieu austère dépourvu de sentiments, une création sonore réalisée par des adolescents en difficultés nous ouvre les yeux sur l’argent. Un petit rappel qui fait du bien « l’argent ne fait pas le bonheur et nous sépare plus qu’il ne nous rapproche ». Le parcours se termine dans les sous-sols où la réalité, une fois de plus nous fait face… L’argent n’est pas ce qu’il y a de plus précieux dans la vie. Une jolie mise en scène pour clôturer cette expérience.

« La vérité est dans l’imaginaire… »

Informations pratiques du circuit de Mazamet
  • Le départ se fait à l’office de tourisme de Mazamet. Pour consulter les dates et les rendez-vous, direction le site internet du Tourisme Imaginaire.
  • Le parcours changent au fil des années, ce qui permet de vivre une expérience différente.
  • Les lieux que vous découvrez ci-dessus ne se visitent pas en dehors du Tourisme Imaginaire.
  • Le tarif est de 10 € par personne. Tarif réduit 7 €, enfants 5 €.

Le Circuit de Saint-Pons, Capitale

« Visionnez l’invisible et jouez avec votre curiosité… « 

Vous ne connaissez peut-être pas encore Saint-Pons, mais pourtant elle a été élue capitale de l’Occitanie grâce au Tourisme Imaginaire. Dans ce deuxième volet tout aussi surprenant, nous faisons plus ample connaissance avec cette ville atypique. En effet, ici les habitants ont déplacé leur ville de 10 centimètres pour être parfaitement équidistante avec Montpellier et Toulouse. Grâce à ce changement complètement surréaliste, Saint-Pons devient LA capitale emblématique de notre belle région.

Saint-Pons s’est donc transformé en haut lieu de rêve pour tous les Sudistes dignes de ce nom. Ça vous laisse perplexe ? Vous n’avez plus qu’à vérifier par vous-même… Croyez-moi la visite vaut son pesant d’or, préparez vous à en prendre plein la vue… ou pas ! Fibre optique, stars à chaque coin de rue, travaux et maisons aux 1001 fissures, Saint-Pons vit à travers ce changement et évolue avec notre imagination. Là aussi, l’Art se mêle à la visite en nous prouvant que derrière chaque fissure ou chaque échec, il y a des rêves prêts à être réalisés.

Buvons un coup pour Saint-Pons !

Informations pratiques du circuit de Saint-Pons
  • Le départ se fait à la source du Jaur, en plein cœur de la ville. Pour consulter les dates et les rendez-vous, direction le site internet du Tourisme Imaginaire.
  • Le tarif est de 10 € par personne. Tarif réduit 7 €, enfants 5 €.

Les mots de la fin

Le Tourisme Imaginaire est un concept qui a vu d’œil peut paraître un peu fou, mais qui arrive à nous séduire avec simplicité et convivialité. Au-delà de son apparence farfelue, nous tirons de belles leçons de vie et découvrons un tourisme qui sort de l’ordinaire. Merci à Delphine et à tous les intervenants du Tourisme Imaginaire pour ces invitations. Bien que ce soit une collaboration, je reste libre de mes choix éditoriaux. J’ai pris un immense plaisir à retranscrire tous ces moments épiques qui resteront dans ma mémoire.

Share: