Top 10 des lieux merveilleux en Colombie Britannique

« Chaque fois que je voyage, l’expérience prend son sens et sa profondeur qu’après mon retour, quand, immobile, je commence à convertir ce que j’ai vu en compréhension durable… » L’art d’être immobile

La Colombie Britannique où comment vivre un rêve éveillé. Avant de me mettre à écrire cet article, je pensais ne pas trouver les mots pour exprimer tout ce que j’ai vécu ici. Puis, il s’avère qu’en réalité, j’ai une tonne de choses incroyables à vous raconter. C’est ici, dans cette nature généreuse que notre voyage au Canada a commencé à prendre des allures de monde imaginaire. Comme si Merlin l’enchanteur avait décidé de nous jouer des tours en nous emportant dans nos rêves les plus fous. Je suis persuadée que ce cachottier de Merlin tirait les ficelles durant ce séjour. Nous étions de vraies marionnettes pour lui, il nous transportait à la limite de l’irréel. Tout était démesurément beau et je me devais de vous raconter tout ça. Alors chantons tous en cœur Higitus figitus migitus mum … et repartons tous ensemble dans ces rêves enchanteurs !

NOS ÉTAPES DÉTAILLÉS VIA GOOGLE MAPS

Voici une carte qui répertorie les points magiques de notre trip en Colombie Britannique en partant de Vancouver. Les adresses de logements y sont aussi inclus. Nous avons effectué ce trajet en trois jours plein.

  • De Vancouver jusqu’au Parc Wells Gray, nous avons parcouru un total d’environ 724 kilomètres, ce qui équivaut à 11 heures de voiture.
  • Petit rappel : nous avons sillonné pendant 16 jours l’Ouest Canadien et les USA. Vous pouvez retrouver l’intégralité de l’itinéraire dans mon précédent article.

10 CHOSES QUI NOUS ONT ÉMERVEILLÉS EN COLOMBIE BRITANNIQUE

1.  Alice national Park

Premier arrêt du périple le Parc National Alice. C’est ici qu’on commence à apprécier la beauté des paysages de l’Ouest Canadien. Apparemment, c’est un parc assez familial, mais en plein mois d’Octobre, il n’y avait pas un chat. Seulement quelques canards et une fumée captivante qui s’amusait à jouer à cache-cache entre les sapins. Un spectacle digne des plus grands films hollywoodiens.

2. La randonnée du lac Garibaldi

Cette randonnée était prévue dans notre programme, mais la tempête de neige ce jour là, nous a coupé l’herbe sous le pied. Pourtant, elle faisait partie de ma wish-list. Malgré ces perturbations climatiques, je vous la cite ici, car je pense sincèrement qu’elle est exceptionnelle. Le départ de la randonnée se trouve à une vingtaine de kilomètres de Whistler. Il existe deux sentiers, un qui vous mène jusqu’au Lac, puis l’autre jusqu’au Panorama Ridge.

  • Pour le sentier qui mène jusqu’au lac, je vous propose de lire l’article de Sarah des Jolis Mondes. Il faut compter environ 5h30 aller/retour pour un dénivelé de 820 mètres.
  • Virginie, quant à elle vous parle sur son blog du sentier qui monte jusqu’au Panorama Ridge. Pour accéder à ce dernier, il faut marcher environ 30 kilomètres et 11 bonnes heures de marche. Faut avoir la foi, mais le point de vue a l’air majestueux.

3. La fameuse Brandywine falls

La Brandywine falls est l’une des cascades les plus connues de la Colombie Britannique. Elle est située à 14 minutes de Whistler. Le point de vue étant accessible en seulement 10 minutes de marche, elle est la balade parfaite pour se dégourdir les gambas. Au mois d’octobre, nous n’avons pas eu droit à la foule en délire. Soit Merlin nous a secrètement aidé sur ce coup là, soit la Colombie Britannique en Octobre est tout simplement délaissé. Allez savoir !

4. Faire un arrêt au Parc provincial Nairn Falls

Situées juste avant le petit village de Pemberton, sur la route 99, les Nairn falls sont des cascades accessibles par un sentier de randonnée de 1,5 kilomètres. J’ai trouvé cet endroit super photogénique qui mérite un petit détour pour ses décors surprenants qui dépaysent sans même le temps de dire « Waouh ».

5. La randonnée des Joffre Lakes

« Nous nous souvenons pas des jours, nous nous souvenons des moments… » Cesare Pavese

La randonnée des Joffres Lakes restera à jamais gravée dans ma mémoire. Elle fait partie des plus belles randonnées de ma vie à l’heure actuelle. C’est ici, que Merlin a orchestré sa baguette magique. Il a saupoudré cette neige comme on poserait du sucre glace sur un gâteau. J’étais en admiration devant tout cette beauté froide & enivrante.

Comment ne pas perdre la tête face à de tels paysages?

Infos pratiques

Temps de marche: 4 heures Aller/retour | Distance: 10 kilomètres| Dénivelé: 370 mètres.

  • Ce parc provincial regroupe trois lacs. Chacun d’entre eux possèdent une atmosphère particulière et sentent bon l’aventure.
  • Le premier lac est le Lower Joffre lakes. Celui ci est accessible en même pas 10 minutes de marche. Le second lac est le Middle Joffre lakes et se mérite beaucoup plus surtout quand le chemin est verglacé. Puis, on finit par le fabuleux Upper Joffre lakes, la cerise sur le gâteau.
  • Il existe après ces 3 lacs un campement à plus de 1500 mètres d’altitude pour les plus aventuriers. Il est déconseillé en période hivernale pour les risques d’avalanches.
  • Par temps de neige, le chemin est très verglacé, pensez donc aux bâtons de randonnées ainsi qu’aux très bonnes chaussures.
  • Il faut impérativement y aller tôt le matin. Nous avons décollé à 7 heures, aux aurores et nous étions les seules face à toute cette beauté. Je peux vous confirmer qu’on ne vit pas la même randonnée, si vous y allez en pleine journée.

Où se loger pas cher à côté des Joffre Lakes ?

Je vous conseille le motel à Mt Currie, The hitching Post Motel. Cet hébergement se trouve à 25 minutes de la randonnée et possède une cuisine dans chaque chambre. Cette dernière n’est pas très fonctionnelle, donc n’envisagez pas de faire des plats de grands chefs étoilés. Le motel reste très propre, confortable et calme. Certains voyageurs ont eu la chance d’apercevoir des ours près du motel, mais cela n’a pas été notre cas. Merlin devait sûrement dormir, il ne peut pas toujours être au top de sa forme que voulez-vous.

6. Se balader au Seton Lake

Direction l’étape suivante, le Seton lake. Ce lac se trouve sur la route en direction de Kamloops. Vous y passez forcément si vous vous dirigez vers les rocheuses canadiennes. Sa couleur est sublime et rend le décor absolument exceptionnel. La photo parle d’elle même, n’est ce pas?

7. Rouler dans des décors d’exception

Sur les routes canadiennes, les décors sont vraiment d’une dinguerie absolue. Les routes sont sinueuses, toujours pleines de promesses et mènent tout droit à l’évasion. Nous ne calculons même plus le nombre de kilomètres et nous passons juste notre temps à baver comme des limaces.

  • Sachez qu’il n’existe pas des milliers de routes en Colombie britannique. Il est très rare de se perdre, en effet, vous pouvez rouler pendant 3 heures sur la même voie sans tomber sur de croisements. Si comme moi, vous n’êtes pas douée en orientation, rassurez vous, ici il n’y a rien de bien compliqué.

8. Dormir dans une cabane canadienne

Avant de partir au Canada, nous avions un rêve, celui de dormir dans une cabane canadienne. Je ne pensais pas pouvoir me payer ce luxe là, jusqu’à ce que je tombe nez à nez sur cette cabane via Airbnb, pour seulement 35 euros la nuit.

Les propriétaires des lieux, Ian & Lea, habitent au milieu de nulle part, dans une petite commune appelée Celista. Ce village, situé le long du joli lac Shuswap, est un véritable havre de paix. Nous avons été accueillies comme des reines. Nos hôtes étaient plus que chaleureux, la cabane cosy à souhait et le jacuzzi extérieur était parfait pour nous prélasser après toutes ces heures de conduite.

À la suite de ce séjour, Ian & Léa ont gravé nos prénoms sur des morceaux de bois pour que tous les voyageurs laissent un bout de leur aventure ici.

9. Découvrir le Parc Provincial Wells Gray

Direction le Parc Provincial Wells Gray où l’on se prend de belles claques visuelles grâce à ses nombreuses cascades et ses panoramas incroyables. Ce parc appelé « le refuge des randonneurs » restera un moment inoubliable pour nous. C’est ici que nous avons rencontré une famille Ours, sûrement notre plus belle surprise des vacances. Quand je vous dis que Merlin l’enchanteur est de mèche avec le Canada, ce n’est pas une blague. Voir des ours relève parfois du coup de chance, alors nous pouvons dire qu’il y a de la magie dans l’air.

Les deux cascades à ne pas louper sont les Helmcken Falls & Spahats falls. Ces deux cascades sont facilement accessibles, mais il en existe d’autres via des chemins de randonnée plus ou moins difficiles. Par exemple, la Moul falls est une cascade que l’on peut observer de plus près par un sentier de 2.9 kilomètres. Les blogueurs 2french1trip vous en parle plus en détail dans leur article, si vous souhaitez plus d’informations.

« Toutes les puissances réunies ne peuvent s’opposer à la force des éléments. L’air, le feu, la terre et l’eau restent les grands maîtres du monde … » Didier Court.

10. Manger dans un Pub au décor photogénique

Au pied du Parc Wells Gray, nous sommes tombées sur ce petit pub exceptionnel, le Obrians Corner Cafe. Quand j’ai poussé la porte de ce bar, j’étais comme une enfant qui ouvre un cadeau de Noël. Du petit détail au lieu en lui même, tout était parfait. Il fait partie de ces lieux inoubliables qui m’ont fait aimé la Colombie Britannique. L’arrêt est obligatoire, si vous passez par là.

« Le Pub OBrians, une claque gourmande et visuelle… »

LES MOTS DE LA FIN

Cet article sur la Colombie Britannique n’est qu’un petit concentré de ce que l’on peut trouver dans ce territoire fabuleux. Il y a bien sûr des milliers d’autres trésors à découvrir. Je peux vous dire que cette région canadienne produit des effets extraordinaires. Qu’on soit aventurier dans l’âme ou bien citadins dans la peau, chacun de nous peut y dénicher des coups de cœur et faire de ce voyage un des plus beaux de notre vie. Dans les prochains épisodes, je vous amène dans les Rocheuses Canadiennes pour explorer les parcs nationaux de Banff, Jasper & Yoho, alors tenez vous bien, la visite ne fait que commencer.