Voyage au Brésil, les 11 commandements à réaliser

« Mais les vrais voyageurs ne sont pas ceux qui partent pour partir, ce sont ceux qui partent avec un but, un espoir et surtout qui reviennent plus riches qu’ils ne l’étaient déjà… »

Partir au Brésil, c’est vivre une expédition unique, une aventure avec un grand A. Un pays qui ne manque pas de nous étonner tant par sa diversité que son histoire. Il fait partie de mes destinations favorites, celles que l’on retrouve en haut de sa liste de baroudeuse. De ce fait, j’ai décidé de vous concocter une petite liste de 11 commandements à réaliser pour partir à point et rendre ce séjour encore plus enrichissant qu’il ne l’ai déjà. Apprendre le portugais, boire une caïpirinha ou déguster un açai, explorez le Brésil à travers mes 11 commandements.

LES 11 COMMANDEMENTS D’UN VOYAGE AU BRÉSIL

1- De la Caïpirinha, tu boiras

« Cachaça, sucre de canne et citron vert… »

Je ne peux pas débuter un article sur le Brésil sans parler de la Caïpirinha, ce serait comme parler espagnol à un Portugais, impensable. En effet, la Caïpirinha fait partie de ces nombreux cocktails brésiliens dont on vante tant les mérites. Boisson officielle du Brésil, elle est protégée par la Loi au même titre qu’un patrimoine national. Au-delà de sa notoriété (mondiale!), ce cocktail était fût un temps, utilisé comme remède par les paysans, mais son passé et son histoire restent assez flous.

2- À l’histoire du Pays, tu t’intéresseras

Il est difficile de résumer l’histoire d’un pays en un chapitre, néanmoins, il est important d’en connaître les plus grandes lignes avant d’y partir. Comme dans tous les pays du monde, le Brésil a vécu de nombreuses tragédies et fait face à d’innombrables barrières qu’il est sage de connaître afin de mieux appréhender ce vaste territoire.

Le Brésil, en bref

  • Le drapeau brésilien a été institué le 19 novembre 1989 et reflète toute la richesse du pays. Le vert représente la forêt tropicale, le jaune l’or et les ressources du sous-sol, quant au rond bleu central, il est en forme de globe représentant le ciel avec la croix du Sud, symbole chrétien et austral. Les 27 étoiles blanches qui constituent les 26 districts ainsi que le district fédéral.
  • Les premiers habitants seraient d’origine indienne, tout comme l’Amérique.
  • Le Brésil n’est toujours pas épargné par la discrimination raciale. En effet, depuis plus de 30 ans des mesures de discrimination positive sont mises en place, mais l’évolution reste faible et les inégalités toujours présentes.
  • Les premiers habitants des Favelas étaient d’anciens esclaves ou combattants de Bahia qui luttaient contre l’état fédéral. Au fil du temps, les favelas sont devenues des habitations pour les plus démunis.
  • Le pays a obtenu son indépendance en 1822 au XIXè siècle.

Le Brésil et l’esclavage

Le Brésil est un pays qui a (beaucoup trop longtemps) souffert de l’esclavage. Un nombre considérable d’Indiens d’Amazonie ont été décimés lors de guerres franco/portugaises et autres batailles. À la suite de ces premiers fléaux, environ trois millions d’esclaves ont été importés de plusieurs régions d’Afrique durant presque 3 siècles. Un passage de l’histoire qui fut un véritable fléau. Les esclaves travaillaient dans des conditions inhumaines qui font froid dans le dos. Le Brésil n’a aboli l’esclavage qu’à partir de 1888. Une page se tourne sur cette tragédie effroyable, mais laissera à jamais des traces indélébiles.

3- Des habits d’hiver et d’été, tu prendras

Le Brésil fait la pluie et le beau temps…

Selon les régions que vous visiterez, le climat peut être complètement différent. En effet, il peut changer du tout au tout. Par exemple, sur toute la partie du littoral, le climat est plutôt imprévisible. Il joue au yo-yo, tantôt humide, tantôt très chaud, nous ne savons pas sur quel pied danser. Prévoyez donc, autant d’affaires légères que chaudes. Bien que le maillot s’impose, il ne faut surtout pas oublier la veste polaire ou la petite laine de grand-mère.

4- Ton itinéraire, tu planifieras

Le Brésil occupe plus de la moitié de l’Amérique du Sud et équivaut à 15 fois la France. Pour vous donner une idée de l’ampleur de ce territoire, il existe 4 fuseaux horaires différents. Par conséquent, il est important de planifier son road trip en avance pour ne pas se laisser submerger par la fatigue, qui peut rapidement s’accumuler.

5- En Amazonie tu iras, des vaccins tu feras

Il est fortement conseillé de faire le vaccin de la fièvre jaune (et tous ceux habituels) si vous partez en Amazonie. Avant tout grand voyage, il est important de se renseigner sur les vaccins nécessaires auprès du service des maladies infectieuses de l’hôpital. Ce service vous prodiguera tous les conseils nécessaires, ainsi qu’une ordonnance qui peut vous être utile en cas de besoin. Il vous délivrera même une adresse mail pour que vous puissiez joindre un médecin où que vous soyez et à n’importe quelle heure, ce qui n’est pas négligeable quand nous sommes des chats noirs qui ne marmottons pas un seul mot de Portugais.

6- Les bases du Portugais, tu apprendras

Bem-vindo ao Brasil !

Au Brésil, il est souvent difficile de se faire comprendre si on ne parle pas le Portugais. Bien que les Brésiliens soient dotés d’une extrême patience, la barrière de la langue est présente plus que jamais. Le meilleur moyen pour éviter tout désagrément le moment venu est d’enrichir son vocabulaire (allez hop, au boulot !). Et pour apprendre le portugais, rien de mieux qu’une application telle que celle de Babbel. En effet, cette plateforme met à disposition des leçons basées sur la vie réelle afin de progresser plus rapidement. Comme dit Norbert Kalfon, enseigner une langue, c’est proposer un voyage, l’apprendre, c’est partir !

7- Des claques visuelles, tu prendras

Si vous êtes à la recherche de spots inoubliables, alors le Brésil est fait pour vous. Chutes d’Iguacu, désert du LencoisJericoacoara ou Porto de Galinhas (le port des poulets), le Brésil ne cessera de vous épater par ses paysages, son patrimoine coloré et son histoire.

Vous vivrez des expériences incroyables, qu’importe l’endroit où vous vous trouvez. Une diversité de paysages bluffante où l’on peut aussi bien nager dans des piscines naturelles turquoises que se retrouver dans un désert aride digne de nos films mythiques favoris. Si vous êtes un amateur de grands espaces, c’est indiscutable, le Brésil vous touchera en plein cœur.

8- Des contrastes, tu ressentiras

Un voyage au Brésil, c’est faire face à des contrastes saisissants. En effet, il fait partie des pays les plus inégalitaires de la planète. Les différences au niveau développement sont extrêmement fortes, même à l’intérieur des terres, entre le Nordeste et le Sudeste. Un écart tellement important que l’on se demande parfois, si nous sommes toujours dans le même pays. Certaines inégalités sont ancrées depuis de longues années et perdurent encore dans le temps telles des valises bien trop lourdes à porter.

À titre d’exemple, le Nordeste détient un fort taux de pauvreté, de dépendance, de chômage, d’évasion scolaire, d’analphabétisme et bien d’autres difficultés du quotidien. Tandis que le Sudeste, plus précisément sur l’axe Rio-São Paulo, accuse une baisse des inégalités. Espérance de vie et revenus par tête plus élevéspourcentage élevé de jeunes ayant conclu des études secondaires ou supérieures, importance de l’emploi formel ou des employés déclarés. En résumé, vous ne vivrez pas du tout le Pays de la même manière selon l’endroit où vous vous situerez.

  • Informations tirées du site la revue du projet. 

9- La saga des sept sœurs, tu liras

La Saga des sept sœurs par Lucinda Riley est une bonne dose d’inspirations brésiliennes. En effet, dans ce roman très bien écrit, nous suivons l’héroïne Maya à travers une quête identitaire au Brésil. De fil en aiguille, nous plongeons dans des souvenirs et témoignages à travers l’histoire de son arrière-grand-mère. Bien que ça ne soit pas mon livre favori, je dois avouer que l’histoire est plutôt prenante et qu’elle a quand même conquis des millions de lecteurs comme Tania, du blog Viver a vida is wonderful. N’hésitez pas à lire son retour, ô combien, enthousiaste.

10- De la cuisine brésilienne, tu savoureras

La cuisine brésilienne n’est pas la plus réputée au monde, pourtant elle est extrêmement variée et gourmande. Voici quelques plats typiques à ne pas manquer lors de votre séjour :

  • L’Açai, le fruit incontournable du Brésil. Il en existe sous des milliers de déclinaisons, comme des glaces, des smoothies et autres délices.
  • La morue ! Le Brésil est un grand consommateur de morue, sûrement dû à son influence portugaise.
  • L’Arroz et feijao par mon plus grand désarroi. Le riz et les haricots noirs, c’est à tous les repas ou presque. Bien évidemment, je hais les haricots ! Rouges, blancs, noirs, gris, poilus, je les déteste. D’ailleurs, les Brésiliens n’ont toujours pas compris mon trafic d’haricots dans l’assiette.
  • Les Coxinhas ou beignets de poulet. Un bonheur infini pour les papilles. D’ailleurs, vous constaterez qu’au fil du temps, le Brésil se fait manger tout cru par l’influence américaine (comme beaucoup d’ailleurs). Nous retrouvons de plus en plus de friture, de fast-food et de sucre à tous les râteliers.
  • Le café ! Amatrice de bon café, j’ai été aux anges à chaque dégustation.
  • La moqueca de peixe. Un plat composé de poissons, lait de coco et légumes qui fait l’unanimité chez les voyageurs.

11- Aux fêtes locales, tu assisteras

Et je ne parle pas seulement du Carnaval de Rio. En effet, le Brésil ne vit pas que sous le rythme du Carnaval bien qu’il soit un des événements les plus connus du monde. Par exemple, le nouvel an à Rio de Janeiro (31 décembre) ou la festa Junina (aussi appelées festa de São João) sont tous aussi incontournables. Cette dernière est célébrée durant le mois de Juin dans tout le Pays.

Vous souhaitez aller plus loin ? Consultez notre itinéraire de 10 jours au Brésil.