Trinidad et ses alentours

« Partir, prendre la route, c’est vivre à fond. C’est se fondre dans le paysage. C’est traverser les apparences et s’habituer aux différences… » Jacques Lanzmann

L’aventure continue après La Havane, nous voilà en route vers Trinidad en quête de nature et d’aventures. Il nous a fallu 4 bonnes heures de taxi collectif pour traverser 315 kilomètres de paysages cubains. Après avoir rencontré un grand nombre de vieilles charrettes, de villages atypiques et de fous du volant, nous nous rapprochons de la mer des Caraïbes (Quoi? les Caraïbes?) oui, mon moi intérieur était déjà en maillot de bain entrain de siroter une noix de coco. Une fois revenue à la réalité, nous posons notre premier pas dans cette petite ville au charme ravageur. Une fois de plus, j’ai cette impression que le temps s’est arrêté il y a des centaines d’années. Pour vous donner un ordre d’idée, ils utilisent encore les chevaux pour circuler et transporter les marchandises. Au programme, une overdose de bonnes ondes et de dépaysement…

TRINIDAD, EN BREF

  • Le centre historique de Trinidad est inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco.
  • Aujourd’hui, la ville vit principalement de tourisme, mais reste toujours aussi authentique et garde tout son charme.
  • Nous y avons séjourné trois nuits et j’ai trouvé ça suffisant. Nous avons pu explorer les environs sans manquer de temps.
  • Géographiquement, nous sommes à 5 kilomètres de la mer des Caraïbes.
  • POINT WIFI: la Plaza Mayor. De toute façon, les points Wifi se repère très vite car bien sur il y a foule sur son téléphone. Le Parc Céspedes où vous trouverez également la boutique Etecsa est aussi un lieu de connexion.

JOUR 1 – VISITE DE TRINIDAD

Tout est à visiter et rien n’est à laisser au hasard

Chaque ruelle, chaque détail est à passer au peigne fin. Et le mieux pour que cette visite s’apprécie au maximum ? C’est bien évidemment de se lever tôt, pas de secrets. C’est à ce moment là, que vous aurez cette atmosphère calme et sereine, comme si le village se mettait sur pause. Vous ferez incontestablement vos plus beaux clichés. Comme je vous l’ai dit, c’est devenu assez touristique, tout le monde y fait son petit bonhomme de chemin, alors il faut être plus matinal que les autres pour se sentir privilégiés.

Au fur et à mesure de la matinée, le village s’éveille et reprend le cours de sa vie. Les petits marchés s’installent, les boutiques artisanales ouvrent leurs portes et les petits groupes de musique se mettent d’attaque pour nous jouer les plus beaux morceaux. Là non plus, pas besoin de cartes où de trajets tout fait, à Trinidad, il faut se laisser porter par le vent.

« Dans le silence des rues au petit matin, la lumière éclaire la ville d’une chaleur inoubliable. Tout se révèle être une belle découverte… » 

Le soir, c’est un tout autre univers. La foule est de sortie, les restaurants sont pleins à craquer. Tous les voyageurs se réunissent à la Plaza mayor pour passer une soirée inoubliable, mojitos à la main. Une ambiance chaleureuse, malgré les nombreux étrangers. On oublie presque le bain de foule.

Les sites principaux à visiter

  • La fameuse Plaza mayor qui a servi de campements lors de la conquête de Mexico. Elle est devenue aujourd’hui, sublime et colorée.
  • L’église de la Santissima qui donne tout le charme à la Plaza mayor. La messe y est encore célébrée.
  • Le Musée de la lutte contre les bandits pour son architecture, son histoire et le point de vue splendide sur la ville.
  • L’église Santa Ana est toute aussi belle à découvrir.
  • Balader jusqu’au mirador du cerro de la Vigía pour y observer un sublime panorama.

JOUR 2 : LA VALLÉE DE LOS INGENIOS ET LA PLAYA ANCON

La vallée de los Ingenios

La vallée de los Ingenios (vallée de la sucrerie) est également inscrite au patrimoine de l’Unesco. C’est ici que l’on trouve les sucreries où travaillait plus de dix milles esclaves. La vallée se traverse sur 40km entre Trinidad et Sancti Spirus. Nous avons visité la petite parcelle qui se trouve à quelques kilomètres de Trinidad.

  • Pour vous y rendre, soit vous partez avec un taxi que vous propose la casa, soit via l’agence Cubatur. Cette agence de voyage se trouve dans les ruelles en bas de la Plaza Mayor. Nous avons choisi l’option de la casa, mais nous avons payé plus cher sans le savoir. N’hésitez pas à vous renseigner à tous les râteliers avant de choisir votre moyen de transport.

Nous commençons ce trip par un sublime point de vue sur la vallée. En l’espace de 5 secondes, je suis remontée comme un coucou prête à explorer toute la région. Nous continuons ensuite par la visite des ruines d’une distillerie et l’histoire qui va avec. Nous en apprenons beaucoup sur ces industries qui ont été la raison d’être de toute la région. On nous livre tous ses secrets en nous rappelant qu’ici, les enfants travaillaient dès l’âge de 4 ans comme esclave, menottés et malmenés. Ce qui fait assez froid dans le dos. Nous finissons par la Torre Manaca à Iznaga avec son architecture complètement surprenante. La plus jolie des visites. Cette tour de 45 mètres de hauteur se compose de sept étages. Elle ne servait pas seulement à faire jolie vous vous doutez bien, elle servait surtout à surveiller les esclaves.

Se détendre à la playa Angon

Vous vous rappelez plus haut, mon moi intérieur en maillot de bain entrain de siroter une noix de coco ? Et bien le voilà ce moment tant attendu. Nous y sommes enfin. Playa Ancon est la plage la plus proche de Trinidad. Elle n’a pas beaucoup de végétations, mais reste splendide avec son sable blanc et son eau turquoise. Le moment détente par excellence.

  • Pour s’y rendre: il suffit tout simplement de prendre le bus Viazul qui propose un aller/retour pour 5 cuc. L’arrêt de bus se trouve juste à côté du parc Céspedes. Le billet ne s’achète que sur le moment et le bus part à 9h ou 11h pour un retour à 15h ou 18h. Le mieux étant d’y aller le matin, et ensuite visiter la vallée de los Ingenios.

JOUR 3 – TOPES DE COLLANTE

« Ne faire qu’un avec l’objectif, ne faire qu’un avec le panorama… »

Kesako Topes de Collante ?

Topes de Collante est un parc naturel rempli de belles cascades, de grottes, de piscines naturelles et bien d’autres merveilles. Il se situe à une vingtaine de minutes de Trinidad. Plusieurs sentiers de randonnée s’offrent à nous, plus ou moins difficiles, mais tous se déroulent dans un décor de rêve. Cette fois ci, nous avons réalisé cette excursion avec l’agence Cubatur. Cela nous revenait moins cher et nous avions aussi en prime la visite de la maison du Café (le meilleur expresso du monde) ainsi que le repas de midi pour 30 cuc/personne. Si vous n’avez pas votre propre voiture, l’idée est à garder en tête. Pour une fois, je n’ai pas été déçu de ce mode de fonctionnement. Nous sommes parties avec un groupe de 15 personnes qui était dans le même esprit que nous.

Topes de Collante est mon le lieu préféré du séjour. Se balader en pleine forêt tropicale et découvrir les terres cubaines a été mon plus grand enchantement. Vraiment si vous ne restez que deux jours et que vous devez faire un choix sur les différentes choses à faire à Trinidad, optez pour Topes de Collante. La cascade que nous avons visité était la Vega Grande. On y accède via un chemin randonnée très bien balisé d’environ 5km aller/retour avec un dénivelé moyen. Au vue de la chaleur, je peux vous dire que ce dénivelé a largement été suffisant. Le plongeon dans l’eau ne se fait pas prier.

  • Si le parc Topes de Collante vous tente, je vous conseille d’aller lire l’article des Voyageurs gourmands qui racontent eux aussi leur expérience. Ils finiront de vous convaincre.

LOGEMENT ET BONNES ADRESSES À TRINIDAD

Notre logement à Trinidad

J’ai réservé à l’avance par mail, la Casa Bianca. Cette adresse me vient de Laura qui tient le blog Evaqi. La casa est cosy, bien entretenue avec une hôte très chaleureuse. Tous les matins nous avions droit à un petit déjeuner super diversifié. Bianca ne loue que deux chambres dans sa casa, il est donc préférable de la réserver. La nuitée coûte 45 cuc pour deux personnes. Vous en aurez des beaucoup moins chères, à 20 cuc la nuit, mais je ne vous garantie pas le même séjour.

  • Si vous souhaitez les contacter pour votre futur séjour, n’hésitez à m’envoyer un kiki message.

Mes bonnes adresses à Trinidad

En ce qui concerne les bonnes adresses, il va falloir faire le tri, car beaucoup de restaurants sont des attrapes-touristes. Ne rentrez pas dans n’importe quel râtelier.

  • La Taberna la Botija, un seul mot d’ordre ici : la convivialité. Des grandes tables en bois permettent de se mélanger et de partager le repas entre voyageurs passionnés. De la musique cubaine, un décor rustique et chaleureux et des tapas de bonne qualité. Il ne faut surtout pas passer à côté.
  • « Giroud J&J » un petit restaurant de tapas et de bons petits plats qui vaut le détour. Que ce soit le midi ou le soir, vous mangerez pour pas très cher dans un lieu très original et atypique. Simplicité et bonne bouffe = très bonne adresse.
  • Pour un bon café où même un café cocktail dans un décor très sympathique, direction le Café Don Pepe. J’ai adoré leur petite terrasse et le décor colonial, un vrai bijou.

LES MOTS DE LA FIN

Trinidad a été pour moi, un réel coup de cœur. Les accueils chaleureux, les sourires bienveillants, les franches rigolades et les jolies rencontres resteront à jamais graver dans mon esprit. Cette ville est une étape incontournable lors de votre séjour à Cuba et je vous souhaite d’y vivre autant de belles expériences que les miennes. Bien que Cuba, ne soit pas ma destination préférée, elle restera parmi mes plus jolis souvenirs.

Pour prolonger le plaisir, je vous suggère d’aller lire le bel article de Céline, la Vie en Rose Flamant qui vous amène deux jours à Trinidad avec un récit plus que passionnant.