Les crêtes de Céret et le Pic des Salines

« La plus belle randonnée est celle que l’on a pas encore faite… »

Direction les crêtes de Céret pour une randonnée insolite dans le Vallespir. Cet itinéraire, de niveau moyen à difficile, offre un fabuleux panorama 360 à la fois sur la Catalogne et les Pyrénées-Orientales. Nous passons également par l’emblématique Pic des Salines, situé à 1333 mètres d’altitude. Pourquoi emblématique ? Car, c’est ici que nous trouvons la boîte aux lettres la plus insolite des Pyrénées-Orientales. Vous pourrez y déposer votre message et laisser une empreinte de votre passage. Une randonnée qui vaut son pesant de rousquilles catalanes, c’est moi qui vous le dis !

CE QU’IL FAUT SAVOIR SUR LES CRÊTES DE CÉRET

  • Le départ de la randonnée se situe à la fontaine de Fontfrède à Céret (par la D13f et route forestière). Marquez sur votre GPS, « Pic de Fontfrède » et le tour est joué. Pour ceux qui n’aiment pas la randonnée, sachez que le Pic de Fontfrède offre un joli point de vue sur le Vallespir.
  • Afin de partir à point, n’hésitez pas à vous procurer le PDF de la randonnée disponible sur le site du CDT66.
  • En hiver : il est judicieux de se renseigner avant toute ascension sur les conditions météorologiques. En effet, il est possible que le sentier soit enneigé ou verglacé. Équipez-vous de vêtements chauds. En période estivale, la randonnée est semi-ombragée, mais prévoyez tout de même le nécessaire, des gourdes d’eau et chapeaux.
  • Pensez à emporter avec vous un stylo ainsi qu’un papier pour laisser un message dans la boîte aux lettres et faire perdurer cette belle tradition.
  • Cette randonnée nécessite de bonnes chaussures de marche.
  • Merci de respecter les lieux et de ramasser vos déchets. 

RÉCIT DE LA RANDONNÉE DES CRÊTES DE CÉRET

Temps : 4 heures  / Dénivelé : 450 mètres / Distance : 9 kilomètres / Niveau : moyen à difficile

Une fois à la fontaine de Fontfrède, prenez le sentier qui monte sur les hauteurs en direction des crêtes de Céret et du pic des Salines comme l’indique le panneau (voir photographie ci-dessus). Le balisage à suivre est de couleur Jaune.

Nous commençons la randonnée en sous bois, dans une végétation luxuriante. Si vous êtes en hiver, il est possible que vous profitiez de la neige et surtout du houx qui colore la balade. Quelques mètres plus loin, le Canigou montre le bout de son museau à travers les arbres remarquables.

Nous rejoignons ensuite un premier croisement. Prenez le sentier de gauche et délaissez l’itinéraire qui vous conduit au Coll del Pou de la Neu (la boucle des crêtes vous ramènera à ce panneau). Le pic des Salines n’est pas indiqué, mais une âme généreuse l’a marqué avec un feutre. Cette partie du parcours est bien expliquée sur le PDF de randonnée.

Après quelques mètres nous sortons des sous-bois pour continuer la randonnée à découvert. Des Albères à la Méditerranée sans oublier la Costa Brava, les reliefs pyrénéens se dévoilent tel un spectacle saisissant. Nous apercevons même le lac Darnius et le sommet du Pic Neulos, légèrement enneigé en ce début d’année.

Nous continuons notre ascension en suivant le balisage. Le sentier est vraiment époustouflant à tout point de vue. Nous oublions le dénivelé tant le décor marque nos esprits. On peut dire que la nature est une véritable baguette magique. Toutes les énergies négatives sont balayées pour laisser place à l’émerveillement.

L’arrivée au Pic des Salines

Après une montée dont nos mollets se souviennent encore, l’arrivée au Pic ne se fait plus attendre. Comme on dit si bien, pourquoi soulever des montagnes alors que nous pouvons tout simplement passer dessus ? Vous avez deux heures pour méditer cette belle citation.

Le panorama qu’offre ce sommet nous rappelle à quel point, marcher est une véritable libération. Nous sommes fières du chemin parcouru et apprécions le moment présent.

L’heure est maintenant à l’écriture. En effet, c’est le moment de déposer votre message. Faut dire que c’est une boîte plutôt chanceuse, vous ne trouvez pas ? Face au Canigó, à cheval entre la Catalogne et les Pyrénées-Orientales, elle jouit d’une vue que toutes les boîtes aux lettres du monde rêveraient d’avoir.

« Écrivez un souvenir pour ne pas oublier, un hommage au plus près des étoiles ou un simple mot que vous n’arrivez pas à dire, écrivez et libérez votre âme … »

Le retour par la boucle de randonnée des crêtes de Céret

Une fois la pause déjeuner terminée, nous continuons la boucle de randonnée. C’est ici qu’il va falloir être vigilants. Vous allez descendre en direction des antennes espagnoles jusqu’à rejoindre un petit plat herbeux. Une fois à ce plat herbeux, le balisage jaune indique de continuer à gauche en direction de l’Espagne. Ne prenez pas ce sentier.

En effet, il faut désormais quitter le balisage jaune afin de continuer sur le sentier de crête. La croix jaune peut vous induire en erreur, pourtant c’est par ici que vous rejoindrez le Coll del Pou de la Neu. J’insiste sur ce point précis, car nous sommes tombées dans le panneau. Nous avons perdues une heure avec un joli dénivelé en cadeau. Vous savez, c’est le genre de cadeaux empoisonnés qu’on a envie de revendre sur Vinted à Noël. Ici, c’est pareil, c’est le même délire. Pensez à faire une petite vérification Google Maps qui ne fait jamais de mal à la moindre hésitation.

Une fois au Col, prenez à droite et suivez le balisage GR10 en direction de Maureillas-las-Illas. Vous contournerez alors le pic des Salines et remonterez jusqu’à la première intersection en début de randonnée. Puis, le sentier se termine à la fontaine de Fontfrède avec un tas de jolis souvenirs en mémoire.

LES MOTS DE LA FIN

Les crêtes de Céret est un itinéraire que j’apprécie tout particulièrement. Je pense même qu’il fait partie du TOP 10 de mes randonnées préférées en Pyrénées-Orientales. Ce parcours insolite en Vallespir vaut largement le détour, tant par ses paysages que l’originalité de sa boîte aux lettres. Je vous la conseille fortement si vous cherchez une randonnée sportive avec un panorama abracadabrant.