Les 10 choses incontournables à faire à Amélie-les-Bains

Faire le plein de découvertes à Amélie-les-Bains …

Amélie-les-bains-Palalda n’est pas seulement une ville thermale réservée aux curistes comme on pourrait doucement le penser. Même si c’est l’un de ces gros points forts, elle possède mille et une autre facettes. Des randonnées, de l’authenticité, des histoires originales à raconter… Tout un tas de cordes à son arc pour nous viser en plein cœur. Afin d’exploiter tout son potentiel, j’ai rédigé un article qui met en valeur et en lumière ses plus jolis coins. Prenez votre stylo et notez tout ça dans votre Kiki liste des Pyrénées-Orientales.

LES 10 CHOSES À FAIRE ET À VOIR À AMÉLIE-LES-BAINS

1. Visiter le village Palalda

La première chose à faire ? Découvrir le village de Palalda. Pour information, cette ancienne commune est maintenant fusionnée avec la ville d’Amélie-les-Bains. Palalda possède deux églises assez réputées en Catalogne, mais en tant que Kiki digne de ce nom, ce qui m’a le plus attiré ici, ce sont ses ruelles gorgées de soleil aux détails attachants. Chaque rue nous amène à de belles découvertes. La plus vieille maison de Palalda, le four à pain, les façades décorées de trésors… la balade nous conquit plutôt deux fois qu’une.

« Au fond, ce n’est pas ça le bonheur ? Une parenthèse où l’on s’enfuit de nous-même pour vivre dans l’instant présent ? »

2. Les Thermes romains d’Amélie-les-Bains

Au-delà de son eau thermale exceptionnelle, les Thermes d’Amélie sont aussi très photogéniques. Un décor sobre et raffiné, doté d’un sacré cachet. Rien que le lieu en lui-même vaut le détour. Ensuite, quand nous découvrons les Thermes et ses différents soins, c’est l’extase, la cerise sur le gâteau. Je peux même vous confier, que mon aventure aux Thermes d’Amélie fait partie des meilleures expériences SPA que j’ai eu l’occasion de faire. En effet, son bain d’argile blanche, l’accueil plus que chaleureux et les divers soins proposés ont eu raison de moi. Sérénité et calme au rendez-vous.

  • Pour toutes les informations concernant les soins & les différentes activités, rendez-vous sur le site des Thermes d’Amélie.
  • Ils organisent également des journées découverte pour les personnes n’ayant jamais effectué de cure. Pour plus de renseignements, direction le site des Thermes.

3. Fort-les-bains, un château de caractère

Amélie-les-Bains possède un joli fort situé sur les hauteurs de la ville. Il est très peu connu par rapport à ses compères du département, car il ne se visite pas. C’est assez dommage, je lui trouve pourtant un « fort » potentiel (petit jeu de mots, c’est cadeau). Je tenais tout de même à lui accorder une place ici, car en 1237, si Nunyo Sanche, le cousin germain de Jacques 1er (seigneur du Roussillon, du Vallespir, du Conflent et de la Cerdagne) n’acheta pas tout le territoire de la ville des Bains, il n’aurait sûrement jamais vu le jour. Il mérite donc une belle mise en avant. Un tas d’autres histoires rodent autour de ce fort, comme par exemple, une affaire de poisons, mais je ne vais pas tout vous dévoiler. Laissons lui, sa petite part de mystère…

« J’ai toujours été persuadé que les lieux contiennent un peu des gens qui y ont vécu, même si le temps a passé, même s’ils n’y ont pas mis les pieds depuis longtemps. Quelques atomes, des fragments de cheveux, des particules de peau, des souffles, des respirations, les échos des mots échangés. Ils conservent aussi d’autres traces : des morceaux d’âmes, déchirés, qui collent aux sols, aux briques et aux pierres, aux papiers peints… Des réminiscences secrètes… » Bruno Descamps

4. Le quartier historique de l’Escaldadou

L’Escaldadou, c’est le quartier historique d’Amélie, mais c’est surtout l’endroit le plus convivial que je connaisse dans le Haut Vallespir. Il veille chaleureusement sur la ville et chaque petit bout de ruelles évoque un moment de bonheur. Un endroit rikiki avec une forte personnalité qui donne envie de s’y installer.

  • Pour connaître toute l’histoire de ce quartier atypique et les actions mises en place, c’est ici que ça se passe – l’Escaldadou –

5. Monter au drapeau d’Amélie-les-Bains

Temps : 1h30 aller/retour | Distance : 4,5 kilomètres | Dénivelé : 282 mètres | Niveau Facile 

Pour accéder à ce point de vue incontournable, il faut démarrer le sentier depuis le Cami del Pastou. La balade est très bien balisée et fera travailler vos cuisseaux. Une fois, là-haut, Amélie et le Vallespir se déploient sous vos yeux avec le Mont Canigo toujours là, bienveillant et protecteur.

6. Le Calvaire de Montbolo

Place au second point de vue, le Calvaire de Montbolo. Suspendue sur un piton rocheux à 337 mètres d’altitude, cette croix offre une vue magnifique sur Amélie-les-Bains. D’ailleurs, c’est ici, que j’ai compris une chose, cette ville est fan de bancs. Non, ce n’est pas une plaisanterie, il y a des bancs partout. Certains possèdent même des vues époustouflantes. Un petit détail qui pour moi a toute son importance et que je tenais à relever. Un conseil, faites y attention.

7. Le cimetière d’Amélie-les-Bains et le tombeau du Samouraï

Les cimetières, ce n’est pas vraiment ma tasse de thé, mais celui-ci a particulièrement capté mon attention. Non, seulement, nous profitons d’une vue magnifique sur l’église Saint-Quentin, mais nous découvrons également des histoires insolites comme celle du fameux Samouraï Nomura Kosaburo. Pour la petite histoire, c’était un élève militaire japonnais décédé ici, en 1876. Venu à Amélie-les-Bains dans le cadre d’une coopération franco-japonaise, il finit ses jours à l’Hôpital Thermal Militaire.

8. Manger des rousquilles

La Rousquille, c’est la star d’Amélie-les-Bains. Nous ne pouvons pas venir ici sans en manger au moins dix. Je vous avais déjà parlé de ce lieu gourmand dans un précédent article la pâtisserie Perez-Aubert et je me devais d’en remettre une couche aujourd’hui.

  • La pâtisserie Perez-Aubert est ouverte tous les jours, sauf le mercredi et le dimanche après-midi.

9. La chapelle Santa Engracia et sa croix

Encore un lieu insolite à ne pas manquer dans les Pyrénées-Orientales, la Chapelle Santa Engracia. J’ai complètement succombé à son charme et je pense qu’une partie de mon esprit plane encore là-haut, au-dessus de tous ces beaux reliefs. J’ai aimé ce lieu, car il est bourré d’originalité tout en possédant une vue imprenable sur le Canigo et le Vallespir. Un tiercé gagnant.

À titre d’information, cette chapelle a été restaurée par une association, mais elle est aussi aménagée de manière à pouvoir y passer des moments conviviaux. Vous pouvez pique-niquer, faire des grillades, bouquiner, sonner la cloche et même laisser un petit mot à l’intérieur de l’église.

Informations pratiques

  • Cette randonnée dure environ 2h15 aller/retour pour une distance de 8.2 kilomètres et un dénivelé de 480 mètres.
  • Pour vous procurer le descriptif détaillé de cette randonnée, rendez-vous sur le site de l’office de tourisme.
  • Au même endroit que la chapelle, vous trouverez une croix offrant un panorama exceptionnel sur toute la vallée.

10. Les ruelles d’Amélie-les-Bains

Bien qu’Amélie-les-Bains porte la réputation d’être une ville sans grand intérêt en terme de patrimoine, je lui trouve un charme assez atypique qui ne me laisse pas indifférente. Ses façades des années 70 et ses jolis détails discrets, vous permettra de voir la ville sous un autre angle. Si vous ouvrez grand les yeux, croyez-moi, vous serez surpris par la beauté des ruelles.

LES MOTS DE LA FIN

Il y a des villes qui nous touchent plus que d’autres et Amélie-les-Bains fait partie de celles que l’on n’oubliera pas de si tôt. Elle a son propre caractère et sait nous charmer à sa manière, en restant authentique, pétillante et délicieuse. Courez arpenter ce coin, n’hésitez plus !

Merci à l’office de tourisme d’Amélie-les-Bains & L’Escaldadou pour m’avoir donné l’opportunité de visiter Amélie à travers ses plus beaux trésors. Si vous souhaitez continuer cette belle visite, n’hésitez pas à lire l’article de Jolies Lueurs qui elle aussi vous détaille cette belle aventure au travers de sa plume artistique.