Édimbourg, la ville enchantée

« Je veux garder cet instant magique au fond de mon cœur… »

Bienvenue dans la magique, l’enchanteresse, la séduisante ville d’Édimbourg. Cet article va vous plonger dans un univers où nous nous laissons porter par le temps (et je ne parle pas de conditions climatiques). Tout d’abord, vous devez savoir que je n’ai jamais lu, ni vu un seul Harry Potter. Je préfère donc vous prévenir, ce n’est pas une visite sur les traces d’Harry qui vous attend, mais plutôt une visite spontanée à la kiki. Vous aurez sûrement envie de refaire toute mon éducation en lisant ça, mais je peux vous jurer que l’on a pas besoin de lire du J-K Rowling pour trouver cette ville magique, j’en suis la preuve vivante !

Je ne saurais pas vous expliquer le pourquoi du comment, mais Édimbourg possède une atmosphère étrange qui plane au dessus de nos têtes. Un coup de foudre ? Un coup de baguette magique ? Un sort de Merlin l’enchanteur ? Une chose est sûre, c’est qu’Édimbourg marquera notre esprit pour toujours.

ÉDIMBOURG EN POINTS CLÉS

  • Édimbourg est une ville construite sur de nombreux reliefs. En effet, nous pouvons observer la ville sous toutes ses coutures.
  • L’aéroport se situe à environ trente minutes du centre-ville en prenant le tram ou le bus Airlink.
  • Niveau climat, soit vous êtes chanceux et vous avez droit au soleil, soit il vous faudra bien vous couvrir. Prévoyez toujours le nécessaire contre le pluie dans vos bagages.
  • Elle porte différents surnoms dont celui de la vieille enfumée pour les fumées noires qui s’échappaient des cheminées. Elles formaient un nuage noir au dessus de la ville. Édimbourg est aussi appelée « l’Athènes du Nord » pour différentes raisons. Une ville pleine de surprises aux édifices surprenants.
  • Édimbourg est une capitale depuis 1532. Un voyage dans le temps où vous zigzaguerez à travers les différentes époques.

VISITER ÉDIMBOURG, MES COUPS DE CŒUR

« L’univers est rempli de choses magiques qui attendent patiemment que nos sens s’aiguisent… » Eden Phillpotts

Old town & Edinburgh castle

La vieille ville est classée au patrimoine de l’Unesco. Elle s’étend du château jusqu’au palais Holyrood. Le quartier s’explore à pied et vous allez en prendre plein les mirettes. Entre les ruelles atypiques, les monuments historiques et les nombreux pubs écossais, nous sommes rapidement plongés dans une ambiance dépaysante. Tantôt colorées et tantôt chargées de détails, nous prenons le temps de photographier chaque ruelle.

L’artère la plus touristique est la Royal Miles, idéale pour dégoter pleins de petits souvenirs, mais la Victoria Street est toute aussi splendide. La place Grassmarket est toute aussi incontournable. Personnellement, je n’ai pas fait de visites guidées, mais Voir le monde avec toi vous propose un bon plan sur son blog avec son article « 48h à Édimbourg ».

Direction ensuite, le Château d’Édimbourg, construit sur un volcan éteint. Placé en plein centre-ville, il est complètement surprenant avec ses deux facettes. Il possède à la fois, un côté rassurant comme si il veillait sur la ville tel un héros, mais aussi un côté étrange et déconcertant qui nous laisse sans voix. En l’observant, nous restons seul face à notre imagination. Pour l’observer sous toutes ses plus belles coutures, je vous conseille de vous balader au parc Princes Street.

Calton Hill, sur les hauteurs d’Édimbourg

Calton Hill est un site classé au patrimoine de l’Unesco. Cette colline qui se situe en centre-ville à l’est de Princes Street permet d’observer un joli panorama sur la ville. Un lieu agréable pour s’y balader, notamment au coucher du soleil. Vous découvrirez entre autres, de nombreux monuments emblématiques rappelant son surnom d’Athènes du Nord.

Monter à l’Arthur Seat

Après Calton Hill, direction le Holyrood Park pour monter l’Arthur Seat, un ancien volcan qui s’élève à 250 mètres d’altitude. Une petite ascension, mais un grand panorama. Pour y accéder, il faut descendre la Royal Miles, l’artère la plus touristique de la ville. Vous tomberez sur le Palais Holyrood qui a servi de résidence principale aux rois et reines d’Ecosse.

Vous verrez ensuite sur votre droite, le fameux parc Holyrood grand et imposant qui ne passe pas inaperçu. Il possède de nombreuses collines à son actif et son plus haut sommet, « le Siège d’Arthur ». Un nom qui provient de la légende du Roi Arthur, mais ce n’est pas la seule histoire qui rôde autour de ce sommet. Il y aurait aussi de la sorcellerie dans l’air. Le mystère reste entier.

Pour profiter de ce site magnifique, prévoyez une bonne demi journée pour prendre le temps de vous aventurer dans tous les recoins. Outre son sommet imposant, j’ai aussi aimé découvrir les ruines de la chapelle Saint Anthony.

Pour la partie romantisme à l’eau de rose, sachez que quelques scènes du film One day, un de mes films favoris, ont été tournées ici. Édimbourg a décidément plusieurs cordes à son arc et nous étonne en nous dévoilant son côté romantique.

 South Queensferry, le petit village qui sort des sentiers battus

Nous voilà maintenant à South Quensferry, mon petit coup de cœur qui se situe à une quinzaine de kilomètres d’Édimbourg. Ce petit village est connu pour apporter une des plus belles vues sur le Bridge Forth, un pont classé au patrimoine mondial de l’Unesco. En effet, il est très connu ici, car il est surnommé le Golden Gate des écossais. Il est tout de même le deuxième pont ferroviaire le plus long du monde. Mais, ce petit village possède bien d’autres atouts qui ne nous laissent pas indifférents.

Des pubs chaleureux, des maisons colorées et une ambiance conviviale règne ici et nous plonge dans un univers tout doux comme si nous étions au fond de notre plaid. Nous avons découvert ce lieu au début de notre road-trip pendant une escale petit déjeuner et nous avons adoré. Sachez que le dimanche, c’est la balade dominicale et que le village devient extrêmement vivant.

  • Où manger à South Queensferry ? Je vous conseille le pub Orocco Pier, un endroit accueillant avec de grandes baies vitrées donnant une vue imprenable sur le pont Forth.
  • Comment s’y rendre ? Si vous n’avez pas de voitures, un train part de Waverley jusqu’à l’arret Dalmeny. Un bus part également de Queensferry street. J’ai aussi découvert qu’il existait un sentier de 13 km qui part du centre-ville, mais ça, c’est pour le plus motivés d’entre nous.

ÉDIMBOURG, C’EST AUSSI

  • Du shopping!! Édimbourg est une chouette ville pour les fans de shopping. Le quartier New Town, princes street, George Street et Rose street vous régaleront !
  • Faire une escale japonaise avec les sushis de Maki Ramen. Les Pubs écossais à tous les coins de rues, j’adore, mais les sushis encore plus.
  • Un tas de lieux cultes comme l’église de Canongate, la Chapelle Sainte-Marguerite, Tron Kirk, la Cathédrale St-Marys et le cimetière Greyfriars.
  • La promenade Water of Leith. Cette balade où vous borderez la rivière Leith et le Dean Village est un lieu à n pas rater ! Dépaysant à souhait.
  • Découvrir le jardin Botanique. Un petit havre de paix où vous partirez à la rencontre des écureuils.
  • Faire un selfie avec Bobby. La Statue emblématique du Skye terrier le plus connu d’Ecosse. Une jolie et triste histoire vraie est à découvrir ici.

OÙ SE LOGER À ÉDIMBOURG ?

Pour vous loger, j’ai trois bons plans à vous proposer. Deux auberges de jeunesse ainsi qu’une maison d’hôte tenu par Lukas.

  • L’auberge de jeunesse « SAFESTAY » qui se situe dans la vieille ville. Ils proposent des chambres particulières qui sont au tops et ultra modernes. Accueil chaleureux au rendez-vous.
  • « ST CHRISTOPHER’S INNS » est également une auberge que nous avons testé. Elle est très bien située, mais un peu moins moderne que la précédente.
  • Pour une gamme au dessus des auberges de jeunesse tout en restant raisonnable niveau prix, je vous conseille une maison d’hôte, 22 Chester Street située dans le quartier de West End, à deux pas de la cathédrale Sainte Mary. Vous êtes à environ 15 minutes à pied du centre ville. Lukas nous a accueilli chaleureusement et nous a aidé dans toutes nos visites.

LES MOTS DE LA FIN

En résumé, Édimbourg m’a conquise et m’a emporté dans sa magie. Mettez un coup de balai sur vos hésitations et partez visiter cette ville les yeux fermés. Le dépaysement est assuré ! Dans le prochain épisode de ce voyage à travers l’Écosse, je vous amène à la découverte du Parc National du Loch Lomond et des Trossachs. La parenthèse enchantée continue…