Visiter l’Ardèche, l’abécédaire d’une voyageuse

« Visiter l’Ardèche de A à Z où comment tomber amoureux de ce territoire en 26 lettres… »

L’Ardèche fait partie de ces territoires authentiques que l’on n’oublie jamais vraiment. Pour moi, il y a deux univers bien distincts ; l’Ardèche et le reste du monde. Je ne suis pas Marseillaise, simplement une Catalane attachée aux traditions de nos belles régions. Depuis le temps que vous me connaissez, vous savez que mon enthousiasme est infaillible. J’ai toujours mis un point d’honneur à faire découvrir notre belle France sous toutes ses coutures. De ce fait, j’ai décidé de me lancer un défi, réaliser un abécédaire de l’Ardèche. Il est difficile, je vous l’accorde, de résumer cette destination en seulement 26 lettres, mais j’ai quand même tenté ce fou défi. Nature, villages de caractère, activités insolites et gourmandises, déshabillons l’Ardèche en 26 lettres.

VISITER L’ARDÈCHE DE A À Z

« On ne revient jamais d’Ardèche, car en réalité, celui qui en revient n’est plus jamais le même… »

A comme Accueil chaleureux

« L’Ardèche du bonheur… »

L’accueil chaleureux en Ardèche, c’est de naissance, une institution comme on dit si bien. Qu’importe le territoire que vous arpenterez, les Ardéchois sont des passionnés, tous dôtés du sens du partage. Un savoureux mélange qui nous donne envie de revenir, même si l’occasion ne se présente pas. Comme le prouve la photographie, même les chèvres ardéchoises sont accueillantes.

B comme Bivouac aux Gorges de l’Ardèche

Encore une qui nous parle des Gorges de l’Ardèche. C’est sûrement la première pensée qui vous vient à l’esprit, mais en même temps, que serait un abécédaire sans ce spectaculaire panorama ? Pour ma défense, je ne vais pas vous parler de balades en kayak, mais plutôt d’une expédition incroyable, celle d’un bivouac. Oui, car les Gorges se découvrent de jour comme de nuit, avec une mention spéciale pour le lever et coucher de soleil. Un paradis pour toutes les âmes aventurières de ce beau monde.

Néanmoins, pour bivouaquer aux Gorges de l’Ardèche, il faut prendre connaissance des consignes et de la réglementation. Le bivouac sauvage est interdit dans la réserve naturelle des Gorges, sauf au bivouac de Gaud et de Gournier. Une réservation est obligatoire pour toute personne effectuant un séjour minimum de deux jours. En effet, vous devez être munis d’un titre d’accès à l’un des deux bivouacs. D’autres consignes sont à respecter comme l’interdiction de consommer de l’alcool ou d’amener votre animal de compagnie. Bien qu’il y ait quelques contraintes, c’est une aventure à vivre au moins une fois dans sa vie. La preuve avec ces belles images …

  • Lors de notre blogOnade, nous avons séjourné au Bivouac de Gaud. Si vous souhaitez plus d’informations sur ce havre de paix, direction le site des Gorges de l’Ardèche.

C comme – Châtaignes

Les châtaignes en Ardèche ? Il y en a partout et c’est peu dire. Cette gourmandise qui se décline à toutes les sauces et sous toutes les coutures, est la vedette du territoire. Bien que j’adore la crème de marrons, je prends tout autant de plaisir à me balader à travers les forêts de châtaigniers, surtout à l’automne. Si vous cherchez une balade lumineuse, je vous invite à découvrir le Col des Fraysses au départ de Bise, dans l’Ardèche Méridionale. La randonnée parfaite pour mettre une touche d’émerveillement et d’authenticité à votre séjour.

D comme Dolce Vita

Visiter l’Ardèche, c’est vivre la Dolce Vita. Non pas pour ses pizzas, mais plutôt pour ses itinéraires vélos incontournables, telle que la Dolce Via. Cheveux au vent, cette voie verte de 90 kilomètres traverse les plus beaux paysages d’Ardèche. Pour la petite histoire, la dolce via était autrefois une voie ferroviaire. Le sentier est désormais aménagé et permet de découvrir les jolis décors ardéchois sans se fouler la rate.

  • Si vous ne souhaitez pas faire la totalité de la Dolce Via, sachez qu’elle se divise en 7 portions. Personnellement, j’ai testé l’itinéraire qui part de « les Ollières-sur-Eyrieux » jusqu’à la Voulte-sur-Rhône. Une belle découverte à faire en famille. Pour la location de vélos, je vous conseille Eyrieux Sport et ses jolis vélos.

E comme Émerveillés par l’Ardèche

Une marque pour s’engager et collaborer… 

« Émerveillés par l’Ardèche », c’est un état d’esprit que l’on adopte. Ce n’est pas seulement une phrase instagrammable, c’est avant tout une marque choisie par les acteurs du tourisme afin de donner un coup de fouet à l’attractivité de l’Ardèche. Plus qu’une marque, un enjeu collectif.

Tout le monde peut-être émerveilleur (habitants, influenceurs, journalistes, blogueurs, photographes, visiteurs…). La mission d’un émerveilleur est de traduire par des textes, photos, vidéos ou actions le lien émotionnel qu’il entretient avec l’Ardèche. Un concept que je souhaitais mettre en lumière à travers cet article.

F comme Fédération de pêche d’Ardèche

Avec ses 5000 kilomètres de cours d’eau et ses 3500 kilomètres en première catégorie piscicole, l’Ardèche dispose d’un potentiel halieutique incroyablement varié. C’est pourquoi, la fédération de pêche d’Ardèche s’engage au quotidien pour préserver cet environnement d’exception. Elle vise à pérenniser les peuplements de truites ainsi qu’à favoriser le retour des grands migrateurs comme l’alose et le saumon. La fédération met également d’autres actions en place, toutes ayant pour but de préserver le territoire, sa faune ainsi que sa flore.

Lors de mon premier séjour, j’ai eu l’honneur de rencontrer l’équipe « Péchez l’Ardèche », de joyeux lurons passionnés qui partagent avec enthousiasme leurs actions et leur savoir-faire authentique. Nous avons participé à l’activité phare, la pêche à la mouche. Une pèche « no kill » où nous ne mangeons pas le poisson et ne nuisons pas à la faune locale.

Une très belle expérience qui sort des sentiers battus et qui permet de rencontrer des gens passionnés. Je ne pouvais pas écrire un abécédaire, sans mettre en avant cette fédération

G comme « Goutez l’Ardèche »

« Goutez l’Ardèche », c’est découvrir sans modération les spécialités gastronomiques et plats emblématiques ardéchois. Châtaigne, caillette, picodon, les produits du terroir ne manquent jamais à l’appel. Mais derrière ce slogan se cache une association qui a pour mission de promouvoir la gastronomie et d’aider au développement des entreprises agroalimentaires ardéchoises.

  • Kiki conseil : si vous êtes de passage par la Drôme Ardèche, faites un arrêt au marché hebdomadaire de la Voulte-sur-Rhône. Il est le plus grand marché du territoire. Produits locaux et ambiance conviviale au rendez-vous.

H comme Hébergements insolites

Partir en Ardèche, c’est faire le plein d’insolite et de nature. En effet, il y en a pour tous les goûts et surtout tous les budgets. Gîtes, chambres d’hôtes, bivouacs suspendus ou encore campings chaleureux, vous ne serez pas déçus du voyage.

I comme « Ici, l’étranger est un ami »

La jolie phrase « ici, l’étranger est un ami que tu n’as pas encore rencontré » accrochée sur l’une des portes des habitants du village de Beauchastel colle parfaitement à l’atmosphère ardéchoise. Elle mérite grandement sa place dans cet abécédaire.

J comme Jean Ferrat

À Antraigues, sur la place du village, nous pouvons visiter la maison Jean Ferrat. Cet artiste, qui a trouvé « dans ce pays de vent, de genêts, de bruyères » son havre de paix, fait partie de l’histoire de l’Ardèche. Cette espace culturel a été réalisée par son épouse Colette afin de mettre en valeur son travail et ses engagements.

K comme Koh Lanta

Bien entendu que j’aurais pu mettre K comme Kayak, mais non, j’ai décidé de faire la rebelle et de choisir le mot Koh Lanta. Car, pour moi l’Ardèche ne se résume pas simplement aux descentes en kayak, comme nous avons tendance à le penser. L’Ardèche, c’est avant tout une aventure, une terre riche d’activités en tout genre. De la randonnée au paddle en passant par la spéléologie ou les sorties en trottinettes électriques tout terrain, nous relevons tous les défis afin de croquer l’Ardèche à pleine dent. N’ayez crainte, une gourmandise vous attend toujours au tournant. Koh Lanta oui, mais pas trop.

L comme Légende du Pont d’Arc

Parmi les nombreuses histoires et légendes que compte l’Ardèche, celle du Pont d’Arc est ma préférée. Vous ne verrez plus jamais les Gorges du même œil :

Un jour, le seigneur de Sampzon se maria avec une jolie fille de Vallon. Cette jeune femme était coquette et les amoureux nombreux. Le châtelain jaloux décida d’enfermer sa belle dans une tour élevée, située sur la plate-forme du rocher de l’Arc, non encore creusé par les eaux.

La belle y gémissait lorsque, un jour, un pèlerin fort laid vint demander asile au châtelain. Ce dernier le
fit entrer sans méfiance et accepta de lui montrer le beau paysage du haut de la tour attenante à son
manoir. Pendant que le seigneur discourait, le pèlerin réussi à s’éclipser afin de délivrer la jeune femme et fila vers le Rhône.

Mais, le seigneur les aperçut du haut de sa tour, disparaissant derrière la Combe. Aussitôt, le jaloux tomba à genoux et pria le Bon Dieu des Maris de lui rendre sa femme. Son désir fut exaucé. Un bruit terrible se produisit, la montagne s’ouvrit, les eaux passèrent sous elle et portèrent les amoureux et leur barque aux pieds du seigneur. Comme celui-ci recevait sa femme dans ses bras, le pèlerin se transforma en diable velu et cornu et il disparut avec une forte odeur de soufre.

M comme Mobylette

Visiter l’Ardèche en mobylette, c’est possible grâce à la brêle bleue. Cheveux au vent, vous pourrez découvrir l’Ardèche méridionale de manière insolite et surtout mémorable.

Ceux qui me connaissent savent que je suis un danger public en deux roues. Malgré mon appréhension, j’ai tout de même réussi par devenir une as du guidon. Si vous êtes comme moi, inculte du deux roues, et bien la mobylette vous comblera à tout point de vue. Fabrice le propriétaire prend le temps de vous expliquer le fonctionnement et vous propose 7 itinéraires découvertes à la journée. Nous avons vogué sur les traces de Jean Ferrat, un programme atypique et incontournable.

Les routes ardéchoises n’auront plus de secret pour vous.. 

N comme Nul ne peut bafouer

Nul ne peut bafouer l’Ardèche. Quant on l’attaque, l’Ardèche contre-attaque.

Astérix et Obélix, sortez de ce corps.

O comme Obsession

Je suis obsédée par le Picodon. C’est plus fort que moi, je suis en amour de ce fromage de chèvre. Pour tout vous dire, je serai capable de venir en Ardèche juste pour un bout de Picodon.

P comme Préhistoire

Pour ceux qui ne le savent pas encore, le département de l’Ardèche est un haut lieu de la préhistoire française. « La grotte ornée du Pont-d’Arc » aussi appelée « Grotte Chauvet » est la première galerie d’art du monde, peinte il y a 36 000 ans. Oui, moi aussi, ça m’en bouche un coin. Elle est inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO.

  • Bon à savoir : la Grotte Chauvet II vous permet de découvrir une reproduction de ces fresques incroyables. Le site se visite toute l’année, frissons insolites garanties.
  • Si vous êtes un fervent de préhistoire, n’hésitez pas à vous rendre à Orgnac-l’Aven, cité de la préhistoire.

Q comme Quarantaine

L’Ardèche, c’est le Pays où tu donnerais tout pour être en quarantaine. Le lieu de survie parfait pour lutter contre le #covid_19. Grands espaces, sentiers à tout va et villages pittoresques, on ne peut rêver mieux comme confinement, n’est-ce pas ?

R comme Ronronnement

S’il y a bien quelque chose qui me fait fondre en Ardèche après le Picodon, ce sont les chats. De la ronronnerie en pagaille que ce soit dans les villages, dans les nombreux hébergements ou même en randonnée. Je reviens toujours avec un paquet de photos de chats. Rassurez-moi, vous êtes pareils ?

« En Ardèche, le temps passé avec un chat n’est jamais perdu… »

S comme Spéléologie

Qui a dit qu’il n’y avait que le canoë en Ardèche ? Attention, punition de tarte aux marrons si quelqu’un se dénonce. Après la mobylette et les sentiers de randonnées, vous pourrez tester la spéléo. Avouez que découvrir les entrailles ardéchoises, c’est tentant, non ?

Pour cette première expérience en Spéléologie, direction la grotte de la Madeleine, nichée au cœur des Gorges de l’Ardèche. Plusieurs parcours sont proposés dont l’expédition souterraine qui vous mène ensuite aux Gorges. Ce parcours mêle à la fois randonnée, histoire et spéléologie. Un trio gagnant où l’on découvre la vie souterraine et ses formes de corrosion spectaculaire.

T comme Territoires

Comme dans tous les départements français, l’Ardèche dévoile différents territoires qu’il n’est pas toujours facile de déceler. De ce fait, j’ai décidé avec la lettre T, de vous faciliter la tâche en vous exposant les différents territoires et leurs points forts. Voici donc un résumé des 18 territoires d’Ardèche, dont 3 bi-départementaux :

Pour finir, voici la liste des 3 territoires bi-départementaux : 

Je crois qu’avec ce petit résumé, vous êtes parés pour votre futur séjour en Ardèche.

U comme Ucel

Difficile de trouver des mots en U, alors j’ai décidé de choisir le premier nom qui me venait à l’esprit, Ucel. Ce petit village pittoresque nous laisse sans voix et nous confirme la beauté des villages ardéchois. Bien entendu, il y en a des tonnes d’autres comme Coux ou Beauchastel, mais je tenais avec la lettre U, à mettre l’accent sur la diversité et la richesse des villages ardéchois.

V comme Vin

L’Ardèche est une région viticole proposant de nombreux grands crus tels que le Saint Joseph, le Saint Péray ou encore le Condrieu. Il va falloir sérieusement que je les déguste autour d’un picodon.

L’Œnotourisme est un des points forts de l’Ardèche. Balade découverte à vélo ou encore randonnée gourmande, l’Ardèche sait mettre en valeur et en avant son patrimoine œnologique. Pour tout vous dire, le label « Vignobles & Découvertes » a été attribué à trois destinations : « De Cornas en Saint-Péray », « D’Hermitage en Saint-Joseph » et « Les Vignobles Sud Ardèche ».

Encore une raison supplémentaire de tomber amoureux de l’Ardèche et de sa riche diversité. Nous ne disons jamais non à l’apéro.

W comme Wagon

Pourquoi le mot Wagon ? Pour faire un clin d’oeil au train de l’Ardèche, situé dans les Gorges du Doux. Ce train atypique permet de visiter des coins uniquement accessibles grâce à cette ligne ferroviaire. Je n’ai jamais encore eu l’opportunité de tester cette formidable aventure, mais croyez-moi, c’est sur ma liste des choses à faire impérativement.

X comme Xénarthre

Un type d’animal uniquement présent en Amérique du style paresseux ou tatou. Bien évidemment, vous n’en trouverez jamais en Ardèche, mais je suis bien obligée de sortir un mot en X.

Y comme Youyouter

Oui, l’Ardèche nous rend gaga et nous fait youyouter. Autrement dit, nous poussons des cris de joie, alias des youyous à chaque découverte et surtout dès que nous posons un pied sur ce territoire extraordinaire.

Z comme Zigzag

Visiter l’Ardèche, c’est comme être le serpent dans le jeu Snake du Nokia. Seuls les Ardéchois comprennent et adoptent ces routes parfois interminables. Certains se nomment des « Fous du volant », mais nous, petits êtres lambda, il faut ajouter quelques minutes de parcours supplémentaires à notre road-book.

  • Ps: préférez les coordonnées GPS plutôt que Google Maps, qui n’est pas toujours très fiable. Soyez donc vigilants !

 

Cet article a été écrit en collaboration avec l’Ardèche Tourisme suite à une BlogOnade, réunion de blogueurs. Je reste bien évidemment libre de mes kikis choix éditoriaux.