Datong & ses trésors

“ Sois à toi-même ta propre lumière, Sois à toi-même ton propre refuge … “ Bouddha

Après la visite de Pékin et de la grande muraille de Chine, je vous amène en direction de Datong, une ville qui se situe à 348 kilomètres de Pékin. Nous sommes plus précisément dans la province de Shanxi. Nous nous enfonçons hors des sentiers battus, à la recherche d’authenticité. Si nous sommes venues à Datong, c’est principalement pour visiter ces alentours. En effet, la ville de Datong a la réputation d’être une ville fantôme. Elle est d’un calme plat, comme si rien ni personne ne pouvait la brusquer. Elle n’est ni folle, ni extravagante, elle se laisse tout simplement bercée par la vie. Comme je vous le disais, si nous la choisissons, c’est surtout pour partir à la découverte des Grottes de Yungang et du monastère suspendu de Xuankong Si. Deux lieux incontournables qui valent ces 348 kilomètres.

COMMENT SE RENDRE À DATONG DEPUIS PÉKIN ?

Attention, rejoindre Datong, c’est tout un périple. Il faut tout d’abord compter 5 à 8 heures de train pour 348 km de trajet. Pour vous donner un ordre d’idée en France, Paris – Perpignan, c’est 846 km pour 5 heures de train. Finalement, ce trajet permet de nous réconcilier avec la SNCF.

Avant de vivre ces heures de train interminables, nous devons nous dépatouiller dans la gare de Pékin. Il faut savoir qu’il existe 5 gares ferroviaires différentes. Nous sommes parties depuis la gare centrale de Beijing. Elle se rejoint grâce la ligne de métro numéro 2. Une fois cette étape validée, il faut trouver le bon quai, puis la bonne file d’attente, et pour finir le bon train. Un vrai casse tête chinois ! (je savais que cette expression était née en Chine). Si souhaitez connaître la suite de cette péripétie, n’hésitez pas à consulter mon article sur mes mésaventures & Galères en Chine.

Les conseils de kiki avant de prendre le train:

  • Si vous prenez le train en Chine, ne partez JAMAIS avec une grande valise. Les assises sont très étroites, il n’y a que très peu de place pour les valises. Les sacs à dos sont donc de rigueur. Croyez-moi, c’est depuis ce jour là que le sac à dos est devenu mon allié.
  • Pour acheter le billet, nous sommes passées par notre hôtel à Pékin. Ils s’occupent de vous trouver le meilleur billet et vous l’imprime en caractère chinois ainsi qu’en Anglais.

VISITER LE CENTRE DE DATONG

Comme je vous le disais précédemment, Datong est une ville fantôme, mais qui néanmoins, reste très agréable à visiter. Les vieux quartiers sont très photogéniques et c’est en s’y baladant qu’on apprécie cette douce atmosphère qui plane sur la ville. Les ruelles sont attachantes et complètement différentes de celles de Pékin. Beaucoup moins colorées et plus brutes de décoffrage. Nous avons même l’impression que les boutiques sont fermés, mais en réalité tout est bel et bien ouvert.

Ce que j’ai aussi apprécié ici, c’est partir à la rencontre des marchands sur les trottoirs. Ils proposent à longueur de journée leurs brochettes de légumes ou de poulets cuites sur le moment, miam! Ce côté là, me ramène immédiatement à Pékin. C’est bon nous sommes toujours en Chine !

  • Si vous cherchez une destination absolument PAS touristique, vous pouvez aller à Datong les yeux fermés, c’est une valeur sûre!

Où se loger à Datong ?

Nous avons choisi le GARDEN HOTEL. Une ambiance chic et conviviale avec un rapport qualité/prix imbattable. En effet, ici les logements ne sont pas très onéreux. Le personnel est très serviable et parle Anglais, ce qui nous fait un bien fou. Le petit déjeuner continental est inoubliable, vous pourrez goûter à toutes les spécialités du monde. Pour vous dire, j’ai carrément mangé des sushis à 8h du matin, le kiff absolu !

LES GROTTES DE YUNGANG

Les grottes de Yungang est un des plus beaux endroits que j’ai découvert lors de mon séjour en Chine.

Ce site qui  fait partie du patrimoine mondial de l’UNESCO regroupe plus de deux cent grottes et cinq mille statues bouddhiques sculptés dans la roche. Une très belle découverte qui ne laissera personne indifférent. C’est ce genre de trésors que je suis venue chercher en Chine, et je ne suis vraiment pas déçue du voyage.

Ce parc gigantesque nous fait découvrir de beaux édifices et de nombreux temples, mais les grottes restent quand même le vif du sujet. Les sculptures bouddhiques sont toutes à couper le souffle. Dans l’une d’entre elles, vous serez fascinés par un bouddha de dix sept mètres de haut. J’étais ébahie comme une enfant. Il existe aussi des grottes colorées, où il est formellement interdit de photographier. Personnellement, je n’ai pas essayé de braver les interdits, car je n’avais pas envie de finir découpée en rondelles. Je préfère rester sage comme une image et rentrer en vie, alors à vos risques et périls. Je peux vous assurer que même si je n’ai pas de photos souvenirs de ces bouddhas colorés, ils resteront à jamais gravés dans ma mémoire.

LE MONASTÈRE SUSPENDU DE XUANKONG SI

Voici notre deuxième belle découverte, un monastère suspendu dans les falaises d’une gorge. De quoi filer le vertige avec ses étroites baguettes de bois. On se demande même comment tout ça peut tenir encore debout. Un lieu plus qu’insolite et tout bonnement exceptionnel.

Pendant cette visite gratuite, on zigzague au milieu de passerelles très étroites qui frôlent le vide. On découvre aussi des statues qui mêlent trois religions différentes (bouddhique, taoïste et confucéenne), ce qui est rare dans un même lieu. Encore une fois, la Chine me surprend et m’épate avec ses constructions et ses nombreuses cultures.

  • Apparemment ce lieu est très prisé et peut être noir de monde en pleine saison, mais au mois de Décembre, nous n’avons pas du tout eu ce problème. Loin de là ! On a eu froid ça oui (du -10 degrés), mais pas d’autres soucis.

LES MOTS DE LA FIN

En résumé, si vous passez un séjour à Pékin et que vous souhaitez rajouter une étape dans votre périple, choisissez Datong sans hésitation. Une journée est suffisante pour visiter les deux sites. Il faut malgré tout compter deux/trois jours sur place à Datong vu que le trajet en train est assez long. Une chose est sûre, le détour en vaut la chandelle ! La Chine est un pays qui nous plonge dans l’inconnu, dans des mésaventures mémorables, mais c’est avant tout un vrai bain de bonheur et d’aventure.