Un doux week-end à Cologne

« La recette de Cologne : un zeste d’originalité, un grain de passion, une dose de fun et un brin de convivialité. Saupoudrez tout ça de Kiki attitude et vous obtiendrez un chouette Week-end… »

Nous pouvons dire l’année 2018 a été placée sous le signe de l’Allemagne. En février, j’ai visité Berlin et Potsdam, deux villes magnifiques et la Bavière au mois de Juillet lors d’un merveilleux road-trip. Me revoilà en mode #teambretzel à Cologne avec Tania qui tient le blog Viver a vida is Wonderful. Ce n’est pas forcément la première ville que l’on visite quand on vient en Allemagne, pourtant c’est la plus ancienne des grandes villes allemandes. Âgée de plus de deux mille ans, Cologne a un paquet d’histoires à nous raconter ainsi qu’un tas de surprises sous son grand chapeau. Elle allie authenticité et originalité avec brio. D’ailleurs, je n’ai jamais entendu d’avis négatif sur Cologne, ce qui est assez rare. Après ce premier topo, prenez un bretzel et c’est parti !

CE QU’IL FAUT SAVOIR SUR COLOGNE

  • Cologne est la 4ème plus grande ville du pays à l’heure actuelle.
  • Pour être un allemand jusqu’au bout des ongles, on doit l’appeler Köln.
  • Köln est traversé par le Rhin. Ce qui lui donne un petit côté calme et romantique.
  • Pour se rendre au centre-ville depuis l’aéroport, il vous suffit de prendre le train R6. 2€90 et 15 minutes plus tard, vous serez à la gare centrale de Cologne qui se situe juste en face de la belle Cathédrale. Vous pourrez ensuite, depuis cet endroit, rejoindre de nombreuses lignes de métro.
  • À quelle période visiter Cologne ? Nous y sommes allées en plein mois d’août. Les températures étaient ultra correctes. Nous n’avons pas eu trop chaud et même parfois frais le matin ainsi qu’en fin de journée.
  • Visiter Cologne, combien ça coûte ? J’ai trouvé un billet à 80 euros A/R grâce à Destination pas chère. L’auberge de jeunesse nous a coûté 53 euros les deux nuits et le budget repas n’a pas été flamboyant. C’est donc parfait pour les petits budgets.
  • Cologne porte un lourd passé. Il faut que vous sachiez que 90% du centre ville a été détruit par des bombardements lors de la Seconde Guerre Mondiale. De quoi nous filer quelques frissons d’émotion quand nous déambulons dans la vieille ville.
  • Bien que les restaurants soient nombreux à fermer leurs portes à 21h00, les soirées restent ultra animées. Si à 22 heures, vous n’avez pas une bière à la main, ça sera mal vu !
  • La plupart des restaurants ne prennent pas la carte bleue. Ayez toujours du liquide sur vous.
  • IL Y A DES ABEILLES À COLOGNE. Oui, véridique ! Des abeilles ! Du moins, au mois d’Août. Pour moi, qui est une peur bleue des abeilles, cela n’a pas toujours été évident. Tania s’est bien marrée, j’étais l’attraction du week-end.
  • Nous avons marché un total de 42 kilomètres en deux jours. Cologne se visite principalement à pattes surtout quand le ciel bleu est au rendez-vous.

VISITER COLOGNE, MES INCONTOURNABLES

« Voyager, c’est rêver les yeux ouverts… »

La vieille ville

La Cathédrale de Cologne

C’est dans ce quartier que l’on retrouve les plus belles perles de Cologne. À peine arrivées, on court en direction de la fameuse et belle cathédrale classée au patrimoine mondial de l’UNESCO. C’est l’endroit le plus visité d’Allemagne. L’entrée est gratuite et si vous souhaitez monter dans les hauteurs c’est 4 euros et 533 marches. Et oui, ça se mérite la vue sur Cologne ! Sachez que c’est la deuxième plus haute église d’Allemagne et du Monde pour ses tours.

« Une fois là-haut, quand je fais abstraction des quelques abeilles qui se baladent ici et là, je laisse mon regard balayer la ville et je vis pleinement le moment présent… « 

Quand on fait plus ample connaissance avec cette cathédrale, nous apprenons qu’elle fût bombardée 14 fois lors de la Seconde guerre mondiale. Elle a été très endommagée et la rénovation ne finit qu’en 1956.

Le Pont Hohenzollern

Après cet effort surhumain, (oui car monter 533 marches après s’être envoyé une gaufre c’est difficile), on part en direction du pont Hohenzollern, lui aussi, symbole de la ville. Il a été complètement détruit lors de la Seconde guerre mondiale. C’est assez bouleversant d’ailleurs, de le voir aujourd’hui face à nous, grand et imposant au dessus du Rhin. L’émotion est palpable tout le long de cette balade. Ce pont recouvert des milliers de cadenas. Des cœurs, des rectangles, des multicolores, tout le monde laisse son empreinte ici avec un beau message à la clé, celui d’être à jamais heureux.

  • À la sortie de ce pont, vous pouvez rejoindre la Tour Triangle. Vous pouvez y monter pour 3 euros et vous aurez un joli point de vue sur Cologne.

Après ces deux incontournables, rejoignez le Fish Market et ses jolies maisons colorées et atypiques. Errez ensuite comme bon vous semble, sans oublier de faire un détour sur la place du vieux marché, Alter Markt. Visiter Cologne, c’est flâner au gré de ses envies.

Le Quartier Ehrenfeld

Cologne est un véritable musée d’art à ciel ouvert. En effet, le Quartier Ehrenfeld possède un grand nombre d’œuvres street-art. Des animaux, des monuments et des fresques de toutes tailles sont éparpillées un peu partout dans les ruelles pour égayer votre regard. C’est aussi un quartier où l’on trouve un paquet de bonnes adresses, loin de l’agitation touristique. Vous aurez envie de manger à tous les râteliers. Et vous savez aussi ce qu’on dégote ici ? Un phare. Oui à Cologne, il y a un phare posé là, au milieu de nulle part. Comme si nous étions sur les côtes bretonnes. D’ailleurs, ne le voyez-vous pas, là, dans les jumelles de cette grosse mouche ? Cologne est pleine de surprises.

Où trouver le street-art à Cologne ?

  • Bürgerzentrum ( Gerhard-Wilczek-platz-Ehrenfeldgürtel )
  • Vogelsanger straße
  • Heliosstraße / Lichtstraße
  • Venloer straße
  • Vous trouverez aussi de jolies œuvres autour de la Brüsseler Platz (aux portes du quartier Ehrenfeld en partant vers le centre-ville) . Un endroit super cosy que l’on a beaucoup apprécié. Les ruelles tout autour cachent de jolis trésors artistiques qui ne vous feront pas regretter le détour.

Visiter le Musée du Chocolat

Le musée du Chocolat se trouve dans le top 10 des musées à faire en Allemagne, et pas seulement pour sa fontaine de chocolat de 3 mètres de haut, promis ! On y retrouve un tas d’informations sur le chocolat ainsi que sur sa production. Le prix du musée est de 11 euros, mais si vous ne souhaitez pas débourser ce prix là, vous pouvez quand même vous rendre à la boutique qui se trouve dans le hall d’entrée. Durant cette visite, j’ai appris que les plus gros consommateurs de chocolat étaient les Allemands. Et que nous, petits êtres français nous ne faisions pas partis du podium des gourmands. Nous sommes sûrement plus attirés par le vin et le fromage. Que voulez-vous, on ne peut pas être sur tous les fronts.

  • PS: il est possible de créer votre propre tablette de chocolat.

Se Balader sur les Quais du Rhin

Les quais du Rhin sont ultra conviviaux. Des marchés, des parcs, des péniches… un souffle de plénitude nous envahi. Pour en profiter comme il se doit, nous avons marché du Musée du Chocolat jusqu’au pont « Zoobrüke ». Ce dernier vous permettra de rejoindre le Rheinpark, dont je vous parle plus bas.

VISITER COLOGNE, C’EST AUSSI

  • Se prélasser au Rheinpark. Ici tout le monde se retrouve autour d’un barbecue ou d’une bonne bière. Ce parc longe le Rhin et nous coupe un instant de la ville. C’est aussi ici que l’on pouvait prendre le téléphérique qui passe au dessus de la ville, malheureusement, il est définitivement fermé.
  • De l’eau de Cologne ! Bah oui, l’eau de Cologne, c’est la base de Cologne. Mais ce n’est pas ce qui a retenu mon attention. Malgré tout, c’est intéressant de passer par le Musée du parfum et en apprendre un peu plus sur Jean Marie Farina, le créateur mondialement connu. Vous pouvez réserver une visite avec un guide français directement sur leur site internet. Faites également un petit détour par La maison 4711 pour ramener quelques jolis souvenirs.
  • Boire une « Kölsch » (la célèbre bière de Cologne). Il se dit en Allemagne, que la bière est considérée comme un légume… donc n’oubliez pas de manger 5 légumes par jour. La santé avant tout !!
  • 12 églises romanes à découvrir. Et non, il n’y a pas que la grande cathédrale à reluquer ! Il y en a tout un tas d’autres. Malgré les 42 bornes qu’on s’est mis dans les pattes, nous n’avons pas toutes réussi à les faire.

MES BONNES ADRESSES À COLOGNE

Cologne est une ville très gourmande, en voici la preuve :

  • Manger des sushis excellents à Kuchi Mami. Ce petit restaurant ne paye pas de mine, mais votre estomac, lui, fera des triples salto arrière de bonheur. Une très bonne adresse qui propose aussi des plats thaïlandais et Japonais. Pour les compagnons de routes qui n’aiment pas les sushis, c’est un super choix !
  • Se prendre un excellent petit déjeuner (ou un goûter) au Cafe Riese. C’est ici que nous avons dégusté nos belles gaufres en forme de cathédrale.
  • Se faire une partie de gaufres salées et de glaces maison à Die Eisdielerin. Cette adresse est juste fantastique et je la recommande +++. J’ai pris une gaufre salée au saumon suivi d’une glace fruit des bois/menthe en dessert, je vous promets que mes papilles s’en souviennent encore. Vous pouvez aussi retrouver cette adresse (et bien d’autres encore) chez les Voyageurs Gourmands.

SE LOGER PAS CHER POUR VISITER COLOGNE

Tania nous a dégoté un logement en or, l’auberge de Jeunesse Weltempfanger. En effet, pour 53 euros les deux nuits dans une chambre privative, nous étions aux portes du Quartier Ehrenfeld, juste devant une bouche de métro. Le top, surtout le soir quand tu as mangé comme un gros tas et que tu n’as plus envie de marcher (très glamour). L’auberge possède un petit bar pour se boire un coup le soir, ce qui n’est pas de trop quand tu as eu un retard d’avion. Ps: c’est pas génial l’idée d’accrocher les sacs à dos au plafond ?

LES MOTS DE LA FIN

Visiter Cologne, c’est visiter une ville jeune, vivante et colorée. Une fois de plus, mon verdict est sans appel : l’Allemagne, ça me gagne ! C’est à l’heure actuelle, le deuxième que j’ai le plus visité après l’Espagne. Je ne sais pas encore qu’elle sera ma future escapade allemande, mais je suis intimement convaincu qu’il y en aura d’autres. J’irais peut-être me paumer là où se trouve l’une des plus belles randonnées du monde ? Qu’en pensez vous ? Surprise, Surprise….

 Allez, une dernière petite abeille pour la route ? bzzzzzz…